Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mar 1 Nov 2016 - 6:11


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voila bien expliqué pour ne pas confondre :
 
Quiz : les champignons

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mer 2 Nov 2016 - 7:00


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette fillette russe de 4 ans parle déjà sept langues
Cette petite fille russe s'est exprimée en anglais, français, allemand,
espagnol, chinois et arabe sur le plateau d'une émission.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Mer 2 Nov 2016 - 7:17



Bonjour !
Aujourd'hui, nous fêtons Les Défunts.
Maman et à tous mes defunts une petite prière pour le repos de votre âme.
Demain, nous fêterons les Hubert ainsi que les Gwénaël et Gwénaëlle.

Le 2 novembre est le 306e jour de l'année du calendrier grégorien, le 307e en cas d'année bissextile. Il reste 59 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 12e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la mâche.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 15
le soleil se couche à 17h 28
durée d'ensoleillement : 10h 13 (-3mn)



Citation du jour :
« La lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés. »
René Descartes



Dicton du jour :
« La neige le jour des trépassés, annonce un printemps ensoleillé. »



Proverbe du jour :
« Qui cultive les oignons n'en sent plus l'odeur. »



Événement du jour :
998 :
saint Odilon, abbé de Cluny célèbre pour la première fois une commémoration de tous les morts de son ordre.
Cet usage s'est ensuite étendu à toute l'Église catholique.
1439 : naissance de l'impôt permanent, Charles VII instaure le paiement de "la taille" annuellement.
1789 : l'Assemblée constituante décrète la mise à disposition de la nation des biens ecclésiastiques.
Il faut rappeler que la constituante a terminé la révolution par le coup d'Etat législatif du 17 juin 1789. Elle est usurpatrice du pouvoir. Comme la majeure partie des bourgeois qui la constituent veulent éviter la banqueroute du royaume qui sera leur ruine, il faut aller chercher la richesse là où elle est. (Aujourd'hui dans les comptes bancaires des français ?)
La Constituante met donc les propriétés de l'Eglise à la disposition de la nation, ils vont être vendus aux enchères comme biens nationaux. En compensation les curés auront un salaire, un logement et un jardin. Compensation que les révolutionnaires vont s'empresser de supprimer.
1979 : L'ennemi public numéro un en France, Jacques Mesrine, meurt criblé de balles à Paris dans sa voiture prise dans l'embouteillage provoqué par sept tireurs d'élite et un barrage de 50 policiers. Ainsi prend fin la carrière criminelle, marquée de hold-up, d'enlèvements, de meurtres et d'évasions, de celui qui a longtemps fait la une des journaux.
1999 : démission de DSK du gouvernement.
Dominique Strauss-Kahn, annonce sa démission du poste de ministre de l'Économie et des Finances du gouvernement de Lionel Jospin alors que la mise en examen dans l'affaire de la MNEF n'a pas encore été prononcée.



L'historiette :
Une rencontre inéluctable de Cedel

J’aurais voulu ne jamais la revoir, ne plus jamais entendre parler d’elle, ne jamais savoir ce qu’elle était devenue avant de la retrouver là, juste devant moi.
Cela se passa un soir d’hiver au détour d’une rue bruyante où je repérai sa silhouette furtive et légère, se faufilant entre les gens affairés et nombreux. Elle avançait en évitant d’être bousculée par les individus impatients, et je reconnus tout de suite les sombres résolutions sans attentes qu’elle expédia à ceux qui croisèrent son regard.

Lire la suite de l'historiette... :
Connaissant son caractère, j’espérai qu’il eut un peu changé.

Lorsqu’elle me vit à son tour elle se figea. Elle enfonça ses mains dans son long manteau noir et me scruta de biais. Les traits de son visage me semblèrent plus durs qu’autrefois, et je la crus malade à moins qu’elle ne soit qu’amaigrie. Elle ne dit rien pendant un instant, puis déroula ce sourire en fil de soie qui m’avait un jour attiré.

D’une voix douce elle me demanda ce que je devenais, comment je vivais. Je lui répondis mais elle ne m’entendit pas, gênée par des bruits d’engins à moteurs qui se déplaçaient. Le vieil Antibes était alors plein d’un monde éclaboussé par les lumières des magasins, chargé de tout ce que l’on peut se procurer en cette période de Noël.

Les passants turbulents et pressés de faire leurs achats semblant la déranger, je lui proposai de marcher tout en discutant pour nous en éloigner un peu. À ce moment, je me rappelai une chose étrange qu’elle m’avait dit un jour : qu’elle n’aimait pas la foule, mais qu’elle considérait les êtres comme une somme d’individus, et je réalise à présent que je compris ses mots trop tard.

Elle me précéda dans une ruelle étroite et sombre depuis laquelle on pouvait voir des montagnes englouties par la nuit, surplombant des routes parsemées de perles orange qui s’effilaient sur la côte. En regardant ce lointain décor nous échangeâmes quelques mots, puis je tentai de lui expliquer vainement la raison, non pas de notre rupture mais plutôt de ma fuite, après la proposition qu’elle me fît jadis d’aller vivre ailleurs. J’essayai de me justifier en lui expliquant qu’à l’époque je me sentais mal à l’aise, imparfait, que j’avais éprouvé le besoin de me reconstituer après l’événement qui avait précédé notre rencontre. Et je n’osai pas lui dire que je m’étais méfié de ses sentiments éternels.

« ... Mais j’avais décidé de tout faire pour te revoir » mentis-je d’un ton faussement assuré. Je crus voir son visage se pétrifier mais elle se mit à rire, et elle me demanda à quel moment j’avais bien pu prendre cette décision. « Je ne sais plus... à un moment où rien n’était clair... mais je le voulais. J’en étais sûr. ». Je me sentis confus, empêtré dans mon mensonge. « Rappelle-toi. » Insistai-je « J’étais comme un oiseau en cage. ». Soudain elle ajouta sur un ton sentencieux : « Alors on aurait dû trancher tes ailes ! »

Cette assertion cruelle me troubla, car nous nous étions rencontrés dans un centre de soins à la suite d’un accident où des médecins avaient mis en question l’ablation d’un de mes bras. Durant de longs mois, elle m’avait soutenu, soigné comme une infirmière attentive à panser les plaies d’êtres humains en fin de vie, et elle avait veillé sur moi à des moments critiques pour le salut de mon âme. Quelques fois au détriment de bien nombreux patients. Après que mon état se fût amélioré nous engageâmes une liaison qui dura jusqu’à ce que je quitte le dispensaire, une nuit par une porte de service, en ne lui laissant qu’un message aux propos sibyllins.

Aujourd’hui, pour elle, je n’étais plus qu’un petit coq lugubre envasé dans sa duplicité. Ce qui vivait encore hier n’était plus rien aujourd’hui.

Un vent glacial commençant à s’engouffrer dans les rues, je lui proposai de nous hâter pour nous diriger vers un endroit qui aurait pu la distraire. « Attends » me dit-elle en saisissant mon poignet d’une main sèche et froide, « maintenant, il faut que je t’accompagne. ». Surpris, je tentai un instant de me dégager de sa solide étreinte mais, prit d’une soudaine faiblesse, j’acceptai résigné de la suivre vers une demeure embrumée poisseuse d’humidité, sur laquelle je distinguai un graffiti tagué en arabesque.

En nous rapprochant pas à pas j’en déchiffrai l’inscription sans en saisir la signification, puis nous passâmes des marches hautes et une porte aux bordures gravées d’os et de larmes, dont les lourds battants se refermèrent avec fracas.

Je compris alors cette chose étrange qu’elle m’avait dit un jour, et le sens du mot « Au-delà ».



Bonne journée à toutes et tous
Le temps passe inexorablement, novembre passera
et laissera place à décembre tout en lumière
avec la magie de Noël j'aime cet esprit des fêtes
Les fêtes en famille, entre amis, de bons moments
qui se préparent tout doucement, déjà les cadeaux
nous trottent dans la tête, pour faire plaisir
et déjà se faire plaisir en les choisissant.





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Opaline le Mer 2 Nov 2016 - 8:01

la gène

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 5:51



Bonjour !
Aujourd'hui, nous fêtons les Hubert ainsi que les Gwénaël et Gwénaëlle.
Demain, nous fêterons les Charles Borromée ainsi que les Amance, Aymeric, Carl, Carlos, Charley, Charly, Emeric, Henri, Imré, Jessé, Jessica et Jessy.

Le 3 novembre est le 307e jour de l'année du calendrier grégorien, le 308e en cas d'année bissextile. Il reste 58 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 13e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du topinambour.
(petite j'aimais bien tout le monde se moquait de moi et maintenant c'est un légume à la mode et j'aime toujours).



à Marseille :
le soleil se lève à : 7h 16
le soleil se couche à 17h 27
durée d'ensoleillement : 10h 10 (-3mn)



Citation du jour :
« Il suffit de descendre au fond de soi-même et d'y surprendre certains sentiments pour ne plus s'étonner de la méchanceté humaine. »
Paul Chaponnière



Dicton du jour :
« À la Saint-Hubert, les oies sauvages fuient la terre. »



Proverbe du jour :

« Pour l'amour d'une rose, le jardinier devient l'esclave de mille épines. »



Événement du jour :
1762 :
Traité de Fontainebleau.
Après l'échec de la guerre de 7ans, la France cède secrètement la Louisiane à l'Espagne pour lutter contre l'hégémonie britannique dans la région.
1870 : début du siège de Belfort.
Le maréchal prussien Moltke à la tête de 40 000 hommes établit un siège à Belfort. La ville est gouvernée par le colonel français Denfert-Rochereau qui va la défendre pendant 104 jours. Belfort ne se rendra qu'après la capitulation française et sur ordre du gouvernement, le 18 février 1871.
1881: la 1ère pierre de la basilique en l'honneur de Jeanne d'Arc, dédiée à Saint-Michel, est posée à Domrémy, au bois Chenu où elle entendit ses voix.
1925 : premier journal parlé radiodiffusé depuis la Tour Eiffel.
1957 : La chienne Laika, placée à bord de Spoutnik II, devient le premier être vivant à voyager dans l'espace et y survivra 7 jours devenant ainsi la "première victime de l'espace".
1959 : le président De Gaulle prononce un discours devant l'Ecole militaire de St-Cyr sur la défense française.
Il annonce la nécessité de développer la force nucléaire française. L'ONU s'y oppose, poussée par les Américains qui chercheront par tous les moyens à empêcher la France d'acquérir l'arme de la souveraineté.



L'historiette :
Le vieux pote de lycée de Aristeric42

Je sortais de la supérette, un sac de provisions au bout d’un bras, un pack de vingt-quatre bières dans l’autre main, quand j’ai entendu cette voix d’homme à quelques mètres, sur le parking.
— Jypé ! Oh ! Jypé ! C’est bien toi ?

Lire la suite del'historiette... :
Comme il était tôt et que l’affluence n’était pas au max, à cette heure matinale, je jetais machinalement un coup d’œil autour de moi. L’aire de stationnement était quasiment déserte, il n’y avait que moi... et ce type un peu débraillé, près d’une Peugeot 307, qui me regardait avec un sourire niais. C’était bien à moi qu’il s’adressait.
— Eh ! Jypé ! Tu m’reconnais pas ? C’est moi, Bernard ! Bernard Lebris ! On était ensemble au lycée Émile Loubet... En première et en terminale C.
— Désolé, mon vieux, vous devez faire erreur. J’ai jamais été dans un lycée Émile Loubet et mon prénom, c’est pas Jypé.
— Arrête tes conneries ! J’ai toujours été très physionomiste. Et puis, une tête comme la tienne, ça s’oublie pas ! Tu snobes les vieux potes, maintenant ?
— Puisque je vous dis que vous me confondez avec quelqu’un d’autre !

Là-dessus, je tournais le dos à l’opportun et filais vers ma Golf GTI garée un peu plus loin. Comme toujours quand la température est en dessous de dix degrés, le vérin de la malle peinait à maintenir le hayon ouvert, j’étais en train de batailler avec ce maudit coffre et mes sacs de courses lorsqu’une main vint soutenir le battant.
— T’étais déjà un peu sauvage, à l’époque, mais tu t’es pas arrangé avec l’âge ! On dirait que ça t’gêne de rencontrer un vieux copain.
— Et toi, t’étais déjà du genre pot de colle, tu t’es pas amélioré non plus !
— Ah ! Je savais bien qu’c’était toi ! Putain ! C’est dingue de se retrouver ici, non ? On va pas se quitter comme ça, hein ? On va boire un coup quelque part ? J’t’invite !

Sûr ! C’était dingue de tomber sur ce crétin dans un lieu pareil, mais là, je venais de me griller en concédant l’avoir déjà rencontré. Moi qui espérais me faire oublier dans ce bled d’à peine quinze-mille âmes au fin fond des Ardennes... Pas la peine de faire plus de sept-cents bornes pour s’éloigner de ses ennuis si c’était pour se retrouver en face de ce bavard sorti d’une époque révolue. J’avais intérêt à la jouer fine ; j’étais à peu près certain que c’était le genre de type à raconter sa vie sur Facebook. D’ici qu’il me prenne en photo et que ma tronche se retrouve sur les réseaux sociaux... Les mecs de Marseille ne tarderaient pas à découvrir où je me planque, et si c’était pas eux, ça serait les flics. Dans un cas comme dans l’autre, fini la tranquillité !
Je n’ai pas réfléchi bien longtemps, j’ai fait semblant d’être finalement content de le voir et je lui ai fixé rendez-vous plus tard, dans la soirée, prétextant que je n’avais pas le temps dans la journée. Il devait s’ennuyer ferme, dans ce trou, il en avait presque les larmes aux yeux, que j’accepte de passer un moment avec lui.
On s’est retrouvé sur le coup des vingt heures, dans une brasserie du centre-ville. Ce connard n’avait pas vraiment changé, toujours à trop parler ! Il s’est tout de suite épanché sur les malheurs de sa petite vie de minable, mais là où j’ai dressé l’oreille, c’est quand il m’a raconté qu’il était dans la mouscaille à cause de la drogue... Son fournisseur s’était fait coffrer, et il devait ravitailler le réseau auquel il appartenait avant deux jours, sous peine de graves sanctions, du genre dont on ne se relève pas. Sans le savoir, il me sauvait la vie. J’avais un kilo de blanche, piqué à un gang des quartiers nord de Marseille, et aucun contact dans la région pour l’échanger contre la monnaie dont j’avais besoin pour mettre les voiles loin de l’Hexagone. L’affaire fut vite conclue : il avait le pognon, j’avais la marchandise... Dire que j’avais maudit notre rencontre inattendue du matin et songé à lui faire la peau ! Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses.
Le temps de récupérer la dope dissimulée dans le plancher de mon appartement, on se retrouvait une demi-heure plus tard sur un chantier désert, aux abords de la zone industrielle nord. Il fit glisser la fermeture du petit sac de sport qu’il tenait et me montra un avenir ensoleillé sous la forme de beaux billets jaunes. Je lui tendis le paquet d’une main en attrapant mon ticket de sortie de l’autre. J’ai pas eu le temps de rejoindre ma caisse. Sitôt le fric en pogne, un projecteur a illuminé la scène et une demi-douzaine de flics a surgi de derrière les engins de chantier tandis que d’autres véhicules débarquaient de toutes parts, sirènes hurlantes.
— Eh oui ! Mon vieux Jypé. Pris la main dans le sac. Il y a longtemps que je connais tes activités malhonnêtes. Et toi, si tu t’étais un peu intéressé à tes anciens copains de classe, t’aurais su que j’étais rentré dans la police.
Ça m’est revenu d’un coup... Bernard Lebris, toujours mal sapé, toujours avec ce vieil imperméable informe... À l’époque du lycée Émile Loubet, on l’appelait l’inspecteur Colombo...



Bonne journée à toutes et tous
Le jeudi est là, la semaine s'avance
et le weekend approche mais il sera glacial
d'après la dame de la météo, la neige
s'invite au programme dans nos belles montagnes
Ici le vent est là, Mr Mistral souffle en emportant tout
sur son passage, je le hais celui là, ce n'est pas mon pote.


Le Mont Saint Michel



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Jeu 3 Nov 2016 - 7:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


CARREFOUR ETHIOPIEN
"le bon Dieu doit être agent de police"
Les rois du volant.....
Peut être ont-ils besoin des conseils de MME Anne HIDALGO ????

Grand rond point Africain
Un peu d'entrainement et cela passe tout seul !
Même si les images sont tournées en accéléré, cela représente environ 3 à 4 minutes en réel
réalisé au “Mesquel Square” à ADDIS ABBEBA (Ethiopie)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et pas un seul accident, ni même le plus petit accrochage.
Quant aux piétons ils sont totalement suicidaires mais intacts.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Opaline le Jeu 3 Nov 2016 - 7:24

Bonjour tout le monde,
Les journées sont de plus en plus courtes
J'espère qu'il fera aussi beau que les jours précédents, nous avons déjeuné sur la terrasse
Merci Jean pour le rond-point, j'adore  :224:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Ven 4 Nov 2016 - 5:46


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Suisse de la fin du 19 2ème siècle...Magnifique
Que de changements….
La Suisse de la fin du XIXème siècle en couleurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un peu long a ouvrir, patience donc


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Ven 4 Nov 2016 - 6:14



Bonjour !
Aujourd'hui, nous fêtons les Charles Borromée ainsi que les Amance, Aymeric, Carl, Carlos, Charley, Charly, Emeric, Henri, Imré, Jessé, Jessica et Jessy.
(Bonne fête Jess même si ce n'est que ton pseudo, bises ma belle)
Demain, nous fêterons les Sylvie ainsi que les Sylvette, Sylviane et Zacharie.

Le 4 novembre est le 308e jour de l'année du calendrier grégorien, le 309e en cas d'année bissextile. Il reste 57 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 14e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de l'endive.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 17
le soleil se couche à 17h 25
durée d'ensoleillement : 10h 08 (-3mn)
et la nuit est la à 17h 30 grrrrrrrrrrrrrrrrr



Citation du jour :
« Le beau projet que celui d'un dévot qui se tourmente comme un forcené pour ne rien désirer, ne rien aimer, ne rien sentir, et qui finirait par devenir un vrai monstre s'il réussissait. »
Denis Diderot



Dicton du jour :
« À Saint-Charles, la gelée parle. »



Proverbe du jour :
« Oiseau en cage ne change pas d'amour mais de rage. »



Événement du jour :
1826 :
Le palais Brongniart est inauguré
Le palais Brongniart est achevé et prêt à abriter la Bourse de Paris. Napoléon confia la réalisation de l’édifice à Alexandre Théodore Brongniart dès 1808. Ce dernier élabora les plans du monument mais mourut en 1813, avant son aboutissement. Achevée par Labarre, son œuvre architecturale abritera les activités boursières françaises pendant plus d’un siècle. Les échanges à la criée disparaîtront au cours du XXe siècle. La 13 juillet 1987, l’immense corbeille sera démontée, laissant la place à l’informatisation.
1830 : L'indépendance de la Belgique reconnue
Suite à la révolution belge du 25 août 1830, une conférence réunit à Londres l’Angleterre, l’Autriche, la Prusse, la Russie et la France. Ces grandes puissances reconnaissent alors officiellement l’indépendance de la Belgique vis-à-vis des Pays-Bas. Les Pays-Bas espagnols et les Provinces-Unies étaient en effet unis depuis 1815. Le 20 janvier de l’année suivante, un protocole renforcera encore le statut d’indépendance du pays et établira sa neutralité perpétuelle
1922 : Découverte du tombeau de Toutankhamon
L'archéologue anglais Howard Carter et son équipe réussissent à dégager un escalier de pierre descendant jusqu'à la tombe du souverain égyptien. Carter attendra plusieurs jours avant de parvenir au tombeau. La plus petite des sépultures de toute la vallée des rois, la tombe de Toutankhamon est restée célèbre car tous les trésors qu'elle renfermait ont été entièrement préservés.
1995 : Le premier ministre israélien Yitzhak Rabin tombe sous les balles d'un jeune extrémiste juif, à Tel-Aviv. Âgé de 73 ans, l'homme d'État venait de participer à un gigantesque rassemblement pour la paix, qui avait réuni quelque 100.000 manifestants sous le slogan : « Oui à la paix, non à la violence »



L'historiette :
C’est curieux, le temps qui passe de Cristobal

Quoi de plus curieux que cette notion du temps qui passe. J’aime, tous les matins, prendre mon café à la terrasse d’un bistrot, pour voir la vie défiler devant mes yeux. Je vois passer des gens, des jeunes, des vieux. Je vois passer des voitures, des vélos, mais en soixante de vie, je n’ai jamais vu le temps passer. Le temps, s’est-il imaginé que je je voulais l’arrêter ?

Lire la suite de l'historiette... :
Guillaume Apollinaire avait une idée bien arrêtée sur la fuite du temps. Il disait : « Passent les jours et passent les semaines. Ni temps passé, ni les amours reviennent. Sous le pont Mirabeau coule la Seine ». Curieuse mise en scène du temps.

Personnellement, j’ai une vision sur le temps moins conformiste. Chaque jour est un présent qui nous rapproche d’un futur dont nous ne pourrions nous « passé ». Ce qui est passé n’est plus à venir, mais dès à présent un futur en devenir s’inscrit dans le temps. Bref, pour moi, la notion du temps qui passe est une illusion. J’aime le présent car lui, il ne fait pas de promesse. Un présent, c’est un cadeau qu’il faut accepter. Un « temps soit peu », mais c’est déjà beaucoup.

J’ai bien souvent pris le temps : le temps de vivre, de m’arrêter un instant pour regarder passer une jolie fille dans la rue, prendre un verre entre amis. Parfois, les choses ne se passent pas toujours comme on veut. Mais le « temps bien que mal » n’est pas si mal que cela, car il vous apprend la vie. C’est ainsi, et c’est « temps mieux ». En réalité, tout est question de regard.

Je n’ai pas de vue arrêtée sur les choses, alors je ne comprends pas pourquoi le temps n’ose passer devant moi ? Qu’il passe, cela ne me gêne pas, je ne l’arrêterai pas dans sa progression. Chacun mène sa vie comme il l’entend. Moi, j’entends bien, prendre le temps. Pour moi, seul le présent m’importe et chaque jour, je remercie le ciel, de m’offrir cette nouvelle journée qui commence, car profiter de l’instant, c’est « l’essence ciel » et cela me convient, car je ne suis pas très terre à terre.



Bonne journée à toutes et tous
Aujourd'hui non plus je ne trainerai pas trop sur le net
du moins ce matin, petite randonnée de 2 h sur Miramas le Vieux
entre vieilles pierres et garrigue, du plaisir en perspective
un moment de détente, un moment convivial
un bon petit groupe, j'ai RV avec une copine
nous nous y rendons ensemble et nous randonnerons.


Pas possible les amis c'est déjà jeudi



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Opaline le Ven 4 Nov 2016 - 7:52

Bonjour les amis
Journée de cours fatigante hier. Je n'ai pas traîné pour aller me coucher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Sam 5 Nov 2016 - 5:59



Bonjour !
Aujourd'hui, nous fêtons les Sylvie ainsi que les Sylvette, Sylviane et Zacharie.
Demain, nous fêterons les Bertille ainsi que les Léonard et Winnoc.

Le 5 novembre est le 309e jour de l'année du calendrier grégorien, le 310e en cas d'année bissextile. Il reste 56 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 15e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du dindon.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 19
le soleil se couche à 17h 24
durée d'ensoleillement : 10h 05 (-3mn)



Citation du jour :
« Si les roses, qui ne durent qu'un jour, écrivaient l'histoire, elles diraient :
"Nous avons toujours vu le même jardinier ; de mémoire de rose on n'a vu que lui, assurément il ne meurt point comme nous, il ne change seulement pas. " »
Bernard Le Bovier de Fontenelle



Dicton du jour :
« S'il neige à la Sainte-Sylvie, le laboureur, il rit. »



Proverbe du jour :
« Les sentiers ombragés entretiennent la boue. »



Événement du jour :
1898 : première transmission sans fil en France.
Eugène Ducretet offre une démonstration publique de transmission sans fil avec l'aide de l'ingénieur Ernest Roger. Situé au troisième étage de la Tour Eiffel, il émet jusqu'au Panthéon, où le message est reçu en morse.
1906 : Marie Curie devient professeur à la Sorbonne
A 39 ans, la physicienne française d'origine polonaise, Marie Curie devient la première femme professeur à la Sorbonne. Elle succède en fait à son mari, Pierre Curie, mort prématurément au mois d'avril, à la chaire de physique.
1956 : les parachutistes franco-britanniques sautent sur Suez
Le tintamarre russo-américain provoqué par cette expédition de type colonial aura permis à l'URSS de réprimer au même moment une révolte populaire en Hongrie.
1977 : René Goscinny, co-créateur de Lucky Luke et d'Astérix, meurt à 51 ans d'une crise cardiaque. En compagnie du dessinateur Uderzo, il a créé une variété de personnages qui font la joie de tous les francophones du monde, jeunes et moins jeunes.
1980 : Sylvie Vartan et Johnny Hallyday divorcent
La presse française divulgue annonce le divorce de Johnny Hallyday et de Sylvie Vartan. Les deux stars de la chanson se séparent après 25 ans de mariage. La France entière est en émoi, pas moi.... et vous ?

L'historiette :
De Cendrillon à Ratatouille de Mone73

Je n’ai pas peur de la lune, du chiffre 4, de mes pieds ou de la couleur bleue.
Ma phobie à moi est tout autre.
Pour vous la décrire précisément, j’ai voulu l’appeler par son nom et j’ai fait des recherches sur Google. J’ai lu toute la liste de ces peurs irraisonnées. Et je les ai comptées. C’est effrayant : il en existe deux cent cinquante-six ! Certaines sont, paraît-il, rarissimes, Dieu merci, d’autres franchement inattendues et rigolotes. L’hexakosioihexekontahexaphobie, par exemple. Vous connaissez ? Si, si, je vous jure, cette phobie existe. Mais qui donc peut avoir peur du nombre 666 ? Et pourquoi ? L’angoisse peut-être qu’il ne fasse soudain un roulé-boulé et qu’on se retrouve, totalement désorienté, avec le 999 ? Avec le risque de perdre soi-même l’équilibre ?

Lire la suite de l'historiette... :
Dans cette liste des phobies, j’ai trouvé la mienne, et je peux vous dire qu’elle ne me fait pas rire, mais alors pas du tout.
Je suis atteinte de « musophobie ».
C’est ma musophobie qui, hier, m’a fait grimper sur une chaise, en empoignant au passage ma nièce de trois ans, pour la hisser sur la table avec moi, en même temps que j’appelais désespérément à l’aide, au secours ! Les secours sont arrivés très vite, ma belle-mère affolée qui cousait dans le séjour, la voisine alertée par mes cris, qui s’était armée de son balai pour frapper un éventuel assaillant, son mari qui, avec beaucoup de sang-froid, composait déjà le 15 sur son portable pour alerter le SAMU.
Une souris venait de traverser la cuisine, presque entre mes jambes !
C’est, paraît-il, grâce à la présence de la fillette que je n’ai pas reçu « la claque que je méritais ». Ils ne peuvent pas comprendre.
Mes enfants, eux, savent la force de ma terreur depuis que je leur ai affirmé que je préférerais à coup sûr me trouver face à une panthère, croix de bois, croix de fer, si je mens...
Qu’un reportage à la télé montre un laboratoire avec des souris, me voilà tétanisée dans mon fauteuil, les mains sur mes yeux fermés, attendant avec angoisse qu’elles disparaissent.
— Mais maman, regarde comme elles sont mignonnes, toutes blanches.
— Mon copain Augustin, il en eu une pour son anniversaire. Moi, je sais bien que je ne pourrai jamais en avoir...
— Les éléphants aussi ils ont la frousse des souris.
— Menteur, c’est même pas vrai !
— Si, c’est vrai, c’est la maîtresse qui l’a dit : parce qu’elles peuvent monter dans leur trompe...
Je frissonne, même si je sais pertinemment que celles de la télé ne peuvent pas me grimper le long des jambes.
— Mais tu n’as pas peur des souris de Cendrillon, hein, maman ?
— Moi, je sais pourquoi elles ne te font pas peur. C’est parce qu’elles ont des habits. Les souris filles elles ont des robes.
— Et Jack, lui, il a un manteau.
— Et Gus un tee-shirt. Mais il n’a pas de pantalon.
— Et puis leur museau n’est pas pointu, comme celui des vraies.
— Et aussi quelquefois, les souris de Cendrillon, elles rigolent.
— Mais pas celles de Maman.
— Ben tiens, elles ont trop peur. Maman crie tellement fort quand elle les voit !
— Ça y est, maman, tu peux ouvrir les yeux, elles sont parties.
Quelquefois, ils trichent, juste pour m’entendre pousser un cri et refermer les yeux très vite, tandis qu’ils éclatent de rire.
— C’est à cause de son museau pointu avec des moustaches que tu n’aimes pas Ratatouille, hein, maman ? Tu ne veux jamais regarder le DVD avec nous.
— Et puis il est tout nu, tout gris. On dirait une vraie souris. Pas comme Gus avec son gros bide.
— Mais pourtant, c’est tellement rigolo !
— Moi j’adore trop quand Ratatouille il se cache dans les cheveux du cuisinier et quand...
— Ah, maman a enlevé ses mains devant ses yeux !
— Oui, mais elle se bouche les oreilles...

Musophobie, museau-phobie ?
Nouvelles recherches sur Google, je veux en avoir le cœur net.
Comme pour me rassurer, Max, notre labrador, est venu poser son museau sur mes genoux.

Musophobie : Muso, du latin mus musculus, souris.
Pas évident, si vous n’avez pas appris le latin.

Jusqu’à ce qu’apparaisse une nouvelle appellation, plus simple, plus claire.
Plus dans l’air du temps : « Rafobie » ?
Pourquoi pas ? Oignon et nénuphar sont bien devenus ognon et nénufar...



Bonne journée à toutes et tous
C'est le weekend, alors en principe la journée sera bonne
qu'allez vous faire les amis ? cocooner, promener, ménager...
lire au coin du feu ou regarder un bon film bien au chaud
ce sont les bons moments de l'automne et de l'hiver qui s'en vient
le froid, la neige, vont faire partis de notre quotidien
ce n'est que ce foutu mistral que je n'aime pas, il est trop violent





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Sam 5 Nov 2016 - 6:07


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le sauvetage d'une biche,

bien regarder sur la gauche du godet....très beau geste du conducteur de l'engin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Dim 6 Nov 2016 - 6:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Dim 6 Nov 2016 - 8:21



Bonjour !
Aujourd'hui, nous fêtons les Bertille ainsi que les Léonard et Winnoc.
Demain, nous fêterons les Carine ainsi que les Ernest, Ernestine, Karelle, Karen et Karine.

Le 6 novembre est le 310e jour de l'année du calendrier grégorien, le 311e en cas d'année bissextile. Il reste 55 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 16e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du chervis.



à Marseille :

le soleil se lève à 7h 20
le soleil se couche à 17h 23
durée d'ensoleillement : 10h 03 (-3mn)



Citation du jour :
« Un ambassadeur est un honnête homme qui a pour mission de mentir pour le bien de son pays. »
Henry Wotton



Dicton du jour :
« À la Saint-Léonard, toute vermine part. »



Proverbe du jour :
« Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables. »
(c'est bien vrai et pourtant après eux la terre a continué à tourner)



Événement du jour :
1792 : victoire française de Jemmapes.
1793 : Philippe-Egalité meurt sur l'échafaud.
Louis-Philippe Joseph d'Orléans, dit Philippe-Egalité, est guillotiné à Paris. Il est accusé de vouloir restaurer la monarchie à son profit, ce dont il ne s'était jamais caché. Grand maître du Grand Orient de France, il est considéré comme étant à l'origine des problèmes d'approvisionnements en nourriture de Paris à la fin des années 1780 ; et comme celui qui financera les bas fonds de Paris pour attaquer la Bastille. Fervent révolutionnaire, le Duc d'Orléans est cousin de Louis XVI. Lors du procès du Roi de France il n'hésite pas à voter sa mort. En 1792, il décide de prendre le nom de Phillippe-Egalité. Mais la Convention ne le jugeant pas digne de confiance le fait incarcérer à Marseille au mois d'avril. Son fils deviendra roi des Français, et non Roi de France, en 1830 sous le nom de Louis-Philippe Ier.
1880 : la république met en œuvre sa haine de l'Eglise catholique : expulsion des Congrégations.
Suite au refus de la veille, un capitaine et un gendarme sont dépêchés afin de demander une nouvelle fois l'ouverture des portes. Ils essuient un nouveau refus.
1955 : la France renonce au Maroc.
Le président du Conseil Edgar Faure, reconnaît Mohammed Ben Youssef comme sultan du Maroc. Le gouvernement français renonce ainsi au protectorat instauré dans le pays depuis 1912. Tiraillée entre les premiers signes de guerres d'indépendance en Afrique du nord, la France préfère consacrer ses forces armées pour l'Algérie. Le sultan Mohammed V rentre au Maroc le 16 novembre et l'indépendance est officiellement proclamée le 2 mars 1956.
1997 : La justice ordonne que le corps d'Yves Montand soit exhumé pour que soit pratiquée une expertise comparative de son A.D.N. avec celui de sa prétendue fille de 22 ans, Aurore Drossard. On apprendra sept mois plus tard que l'analyse n'a rien donné : les dents prélevées étaient toutes fausses et le corps a été traité au formol gardant ainsi son secret.



L'historiette :
La pierre de K57

Linköping, Suède, printemps 1830
« Fichu marbre ! », ne cesse de jurer Niels à chaque fois qu’un coup de ciseau, pourtant porté avec circonspection, dévoile une des veines qui en parcourent l’ossature. Celles-ci semblent être diaboliquement réparties pour freiner la progression de son ouvrage et l’entraîner loin de son projet initial.
Diaboliquement, c’est le mot !
Lire la suite de l'historiette... :
Il se remémore les conditions de son acquisition ; la rencontre avec le vieillard qui semblait l’attendre à l’entrée du cimetière et qui lui indiqua, sans que Niels lui demande quoi que ce soit, la présence d’une pierre à la sortie ouest du petit cimetière bordé de sombres saules de Lingköping. Le vieillard debout, accoté à la grille, le dévisagea longuement avant de lui dire, accompagnant ses mots de gestes lents « il y en a une là-bas... c’est la tienne ! », puis s’était évaporé avant que Niels n'ait eu le temps de se retourner.
Comment avait-il pu deviner que Niels était en quête d’un marbre dans lequel il pourrait accomplir l’œuvre qui le hante ? Sculpter le Silence !

Niels, troublé par cette fantomatique rencontre, avait longé le mur d’enceinte, dans la direction indiquée par l’apparition, avant que de trouver Sa pierre... C’était bien elle qu’il recherchait depuis tant d’années. Elle gisait parmi un enchevêtrement de blocs d’anciennes sépultures. Une masse oblongue, couverte d’une mousse noirâtre parsemée de tâches ocres que des colonies de champignons s’évertuaient à rendre rayonnée. Des inscriptions, que cet épais tapis de moisissures rendait illisibles, en bordaient les flancs... Un morceau de pierre tombale- pensa Niels...
...Il revînt en pleine nuit, sans qu’il sache trop bien pourquoi puisque la mairie lui aurait volontiers cédé, à vil prix, ce bloc, charger sur son dos le lourd fardeau pour l’acheminer à l’atelier...

De suite, il se rendit compte que ce marbre était différent, qu’il réagissait autrement que ce dont il avait l’habitude, au contact des instruments qui tentaient d’en entamer l’écorce. sans prendre le temps de passer un acide faible, qui en eût décapé la surface, Niels, la nuit même, se lança dans sa taille... Il tint cette frénésie pour responsable de l’imprécision des trajectoires qu’imprimaient ses mains au burin... D’accord, avec toi pas de viol, je pactise... c’est moi qui viens à toi !... Mais il accumula les déconvenues, car les failles occultes fissuraient la pierre là où le galbe commençait de naître, il songea : C’est cela sculpter le silence ! Il aborda sans lassitude un des flancs de la pierre à l’aide d’une brosse de fer, il dégagea une partie que le ciseau allait entamer... 1800... Ce mort est né la même année que moi, remarqua-t-il. Il heurta le marbre qui semblait baisser la garde... Il esquissa alors les principaux reliefs et les vides du Silence... Il progressait doucement, débarrassant de sa gangue de moisissure, chaque tronçon, avant que de le heurter. Il touchait à la partie la plus basse du bloc, lorsque, soufflant pour chasser le fruit du grattage à la brosse de fer, il vit apparaître, en dessous de sa date de naissance, son prénom ; Niels... fiévreusement, il frotta le nom qui jouxtait pour mettre à jour Pietr... Niels Pietr... son propre nom. Abasourdi il s’apprêtait à dévoiler la seconde date quand une voix le retint... Il vit le vieillard et sentit le poids et la froideur du marbre sur son dos, regarda ses mains tremblantes et perçut dans toutes ses fibres qu’il lui fallait achever le Silence avant de dévoiler la date de sa mort...

...Il sculpte.
On le retrouve, couché nu contre son œuvre...
Au bas du Silence, des inscriptions, bien nettes... Comme frappées du jour...

1800-1830.
Niels Pietr.



Bonne journée à toutes et tous
Un dimanche sous la grisaille peut être pas
là bas vers la mer, au loin on dirait que notre ami
le soleil veut percer et nous inonder de ses rayons





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Opaline le Dim 6 Nov 2016 - 10:03

Bonjour tout le monde
Petit à petit la fibromyalgie devient plus forte, en fin de journée d'hier j'ai dû prendre un Doliprane 1000 pour dormir et un 1/2 somnifère qui s'ajoutent au Lyrica. Ce matin je suis épuisée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Lun 7 Nov 2016 - 6:19



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Carine ainsi que les Ernest, Ernestine, Karelle, Karen et Karine.
Bonne fête à la Karinou de notre chère Isis
Demain, nous fêterons les Geoffroy ainsi que les Clair de Tours et Godefroy.

Le 7 novembre est le 311e jour de l'année du calendrier grégorien, le 312e en cas d'année bissextile. Il reste 54 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 17e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du cresson.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 21
le soleil se couche à 17h 22
durée d'ensoleillement : 10h 00 (-2mn)



Citation du jour :
« As-tu déjà entendu parler de ces animaux qui se dévorent une patte pour échapper à un piège ? C'est une astuce animale. Un humain, lui, demeurera pris au piège. Il supportera la souffrance et feindra d'être mort afin de pouvoir tuer le trappeur et supprimer ainsi la menace qu'il représente pour l'espèce tout entière. »
Frank Herbert



Dicton du jour :
« À la Saint-Ernest, abats les pommes qu'il te reste. »



Proverbe du jour :
« Le plus sage est celui qui se tait. »



Événement du jour :
1455 : début du procès de réhabilitation de Jeanne d'Arc.
Ce jour commence le second procès de Jeanne d'Arc. Après avoir été condamnée à mort en 1431, elle va être réhabilitée. Le pape Calixte III, récemment élu, saisit l'occasion de la reprise de Rouen en 1449 par les troupes royale du Roi Charles VII pour lancer ce nouveau procès.
Le premier jugement est cassé ; celle qui est une sainte aux yeux de tout le Royaume est réhabilitée officiellement.
1801 : Alessandro Volta fait, devant le général Bonaparte la démonstration de sa pile électrique.
Bonaparte demande à ce qu'une médaille d'or soit décernée à l'inventeur, il le fait comte et le pensionne. Les volts, unités de tension électrique, tirent leur nom de celui de Volta.
1815 : une ordonnance royale rend obligatoire l'enseignement primaire.
1920 : pose de la première pierre de la future Basilique du Sacré-Cœur nouvelle église à Marseille.
Elle est construite dans le quartier du Prado, pour commémorer la peste de 1720 et servir de mémorial de la Première Guerre mondiale.
1980 : L'acteur américain Steve McQueen succombe à une longue maladie, à l'âge de 50 ans. Il a incarné le chasseur de primes Joss Randall dans la très populaire série télévisée Wanted : Dead or Alive. On se souvient de ses rôles dans les films The Great Escape (1963), The Sand Pebbles (1966) et The Thomas Crown Affair (1968). Steve McQueen a été l'époux de l'actrice Ali MacGraw.



L'historiette :
Le virus de Antoine_Duclos

Les portes automatiques s’ouvrent.
Martin pénètre à l’intérieur du centre commercial.
Il traverse les allées en courant, contourne une fontaine artificielle, slalome entres les différents consommateurs, puis entame la montée d’un escalator.
Un agent de sécurité lui fait signe d’arrêter de courir.

Lire la suite de l'historiette... :
Le jeune homme, essoufflé, entre à l’intérieur de la boutique Samsung®.
Il marche jusqu’au comptoir d’accueil.
Debout derrière le comptoir, un conseiller pianote sur un clavier d’ordinateur.
Martin dépose différents objets électroniques Samsung® : un téléphone portable, une tablette, une montre numérique, un baladeur, un ordinateur.

Tous les objets présentent le même décompte : « 4 min 30 ; 4 min 29 ; 4 min 28 ; 4 min 27... ».

Le conseiller regarde les objets, reste pensif quelques secondes, puis dit :
— C’est troublant votre problème.

Il se tourne vers son ordinateur, pianote, s’arrête, boit une gorgée de café, se gratte la tête, puis dit :
— Je me suis connecté sur votre espace numérique, et je vois que tous vos objets sont infectés par un virus.

Martin demande :
— Mais qu’est ce qu’il va se passer à la fin du décompte ?
— Je pense que vos objets vont cesser de fonctionner, et que votre identité numérique va disparaître, répond le conseiller.
Martin écoute attentivement et hoche de la tête.
— Faut voir le bon côté des choses, car je vois que votre pacemaker Samsung® n’est pas infecté, dit le conseiller.
Martin hoche la tête, et dit :
— Ah... Je ne savais pas que c’était un pacemaker Samsung®.

— Ah non, malheureusement il est aussi infecté, rajoute le conseiller.
Le visage de Martin devient blême.

Au même moment, le mystérieux décompte apparaît sur les différents écrans numériques présents dans la boutique.
— Le virus se propage ! s’exclame le conseiller, pris de panique.

« 2 min 22 ; 2 min 21 ; 2 min 20 ; 2 min 19... »

Martin s’assoit sur une chaise, et demande :
— Est-ce que vous auriez un défibrillateur ?
Le vendeur court dans l’arrière boutique, puis revient avec l’objet demandé. Il le tend à Martin.

« 1 min 34 ; 1 min 33 ; 1 min 32 ; 1 min 31... »

Martin déboutonne sa chemise et met en place le défibrillateur automatique.
Le vendeur, ne sachant quoi faire, debout, le visage grimaçant, regarde Martin.

« 0 min 17 ; 0 min 16 ; 0 min 15 ; 0 min 14... »

Un message apparaît sur les différents écrans : « réinitialisation du système ».



Bonne journée à toutes et tous
Ne faites pas la gueule le weekend reviendra
les jours passent tellement vite qu'il sera vite là
puis ce mois de novembre que je n'aime pas
fait comme les autres passe et trépassera
bonne semaine à vous les ami(e)s du net





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Lun 7 Nov 2016 - 7:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Opaline le Lun 7 Nov 2016 - 8:30

Bonjour tout le monde.
Pas beaucoup dormi, heureusement rien de prévu aujourd'hui

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Mar 8 Nov 2016 - 6:02



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Geoffroy ainsi que les Clair de Tours et Godefroy.
Demain, nous fêterons les Théodore ainsi que les Dora, Dorine et Teddy.

Le 8 novembre est le 312e jour de l'année du calendrier grégorien, le 313e en cas d'année bissextile. Il reste 53 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 18e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la dentelaire.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 22
le soleil se couche à 17h 21
durée d'ensoleillement : 9h 58 (-2mn)



Citation du jour :
« Il y a bien autant de paresse que de faiblesse à se laisser gouverner. »
Jean de La Bruyère



Dicton du jour :
« À Saint-Geoffroy, les oisons sont des oies. »



Proverbe du jour :
« Le bateau que la proue gouverne ne va pas loin. »



Événement du jour :
1202 : départ de la 4ème Croisade.
1226 : mort de Louis VIII.
Atteint de dysenterie, le Roi de France meurt à Montpensier en Auvergne, alors qu'il revenait de croisade contre les hérétiques albigeois. Louis VIII est un Roi très remarquable
1806 : le maréchal Ney fait capituler Magdebourg
1880 : la république met en œuvre sa haine de l'Eglise catholique : expulsion des Congrégations.
1997 : la loi réformant le Service national paraît au JO.
Ce dernier est « universalisé » et concerne les jeunes hommes et les jeunes filles, mais est en même temps suspendu. Et non supprimé comme beaucoup de média le disent par erreur.
1998 : Un monstre sacré disparaît. Jean Marais, qui incarna au théâtre et à l'écran le double poétique de son Pygmalion Jean Cocteau, meurt à l'âge de 84 ans. Selon des membres de son entourage, Jean Marais aurait succombé à la maladie de Kahler, une sorte de cancer du sang. "Ca n'allait plus, il ne pouvait plus tenir", a précisé Joseph Pascali, très ému, qui s'occupait des affaires de Jean Marais et en particulier de sa boutique à Vallauris.
2005 : le président Chirac décrète en Conseil des ministres l'état d'urgence suite aux émeutes dans les banlieues françaises.



L'historiette :
Le grand concours de Aurélie Rodriguez

Comme tous les millénaires, les Grands Mages se réunirent à nouveau, lors de la troisième Lune, pour célébrer le mille-et-unième Grand Concours des Mages.
Comme à l’accoutumée, chacun y allait de sa petite création ou de son invention farfelue.

Lire la suite de l'historiette... :
On sentait néanmoins depuis les cent dernières éditions du concours que la créativité s’essoufflait ; le jeu commençait à perdre de sa superbe.
Oui, bien sûr, Ilsidor inventerait une nouvelle machine, non pas à remonter le temps, mais à l’étirer ; évidemment, Huldegur renchérirait avec sa potion de vie éternelle et enfin Xéfalon ferait éclater les planètes en feu d’artifice avant de les transformer en fleurs.
Tout cela faisait sourire mais n’émerveillait plus l’assemblée. On était las des inventions extraordinaires et des spectacles grandioses. Le spectaculaire était devenu banal et le miraculeux franchement ennuyeux.
Les participants, lassés, s’apprêtaient déjà à repartir quand Brikebaruk s’avança au centre du cercle.
- Attendez, chers amis... J’ai eu une nouvelle idée cette année.
Tout le monde soupira.
On les connaissait bien ses inventions farfelues : le sang pétillant dans les veines lors du dernier concours, l’oxygène en barres goût chocolat le millénaire précédent ; un système de camouflage géant pour la Terre au milieu de la Voie Lactée encore avant... toutes ces histoires ne faisaient plus rire.
Pourtant, lorsque Brikebaruk présenta son objet au milieu de cercle, un grand silence se fit.
- Qu’est-ce que c’est que ça ?
- Que c’est beau ! s’exclamèrent certains.
- Que c’est laid ! corrigèrent d’autres.
- C’est une nouvelle source d’énergie ?
- Pas vraiment, répondit le mage.
- Est-ce que ça permet d’inverser le cours du temps ?
- Pas du tout.
- Ça fait rire ?
- Pas franchement.
- C’est solide ?
- Non plus.
- Mais, est-ce que c’est utile ?
- Absolument pas.
- Et comment s’appelle cette chose ?
- Je l’ai appelée « l’Homme ».



Bonne journée à toutes et tous
Ce matin je me suis réveillée à point d'heures
mais la journée passera quand même
heureusement que je n'ai besoin de très peu d'heures de sommeil
je n'ai jamais été une grosse dormeuse, c'est comme ça
à chacun son rythme et pourtant qu'est ce que je peux l'entendre
tu es matinale comme si c'était une tare d'être matinale
sur ce bon mardi avec ou sans grasse matinée
le principal c'est d'être bien dans sa peau.





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mar 8 Nov 2016 - 7:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

UNE PARTIE DU DERNIER FEU D'ARTIFICE CANNOIS..!!!!!!
Eh bien, voilà les dernières innovations dans la production de feu d'artifices !

Regardez, c'est court mais tellement incroyable et beau !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Opaline le Mar 8 Nov 2016 - 7:25

Bonjour à toutes et tous
Peu de temps aujourd'hui.
Je dois visiter des appartements pour investir le petit héritage de mes parents.
C'est cher. Pour le même prix mon frère a acheté une petite maison en Corse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Mer 9 Nov 2016 - 6:30



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Théodore ainsi que les Dora, Dorine et Teddy.
Demain, nous fêterons les Léon ainsi que les Léo, Léone, Léonilde, Léontine, Lionel et Noé.

Le 9 novembre est le 313e jour de l'année du calendrier grégorien, le 314e en cas d'année bissextile. Il reste 52 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 19e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la grenade.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 24
le soleil se couche à 17h 19
durée d'ensoleillement : 9h 55 (-2mn)



Citation du jour :
« Dans les rapports humains, la bonté et les mensonges valent mieux que mille vérités. »
Graham Greene



Dicton du jour :
« Début de novembre en gelée, casse les reins à l'hiver commencé. »



Proverbe du jour :
« La fin est l'épreuve de tout. »



Événement du jour :
1729 : signature du Traité de Séville entre la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne
1799 : coup d'état du 18 brumaire préparé par Sieyès, Talleyrand, Fouché, Ducos et Bonaparte.
1940 : dissolution des syndicats
1943 : De Gaulle reconnu président unique du CFLN (Comité français de la libération nationale).
1970 : mort de Charles De Gaulle.
Charles De Gaulle meurt « paisiblement », au cours d'une réussite, dans sa maison de La Boisserie, à Colombey-les-Deux-Eglises. Certains de ses proches n'ont pas la même version.
1989 : Le Mur de Berlin s'écroule. Dans une tentative désespérée pour regagner la confiance de la population et freiner l'exode massif vers l'ouest, les dirigeants est-allemands prennent la décision d'ouvrir le Rideau de Fer qui a divisé l'Europe pendant 28 ans. L'annonce historique déclenche une véritable atmosphère d'euphorie chez les Berlinois, qui se précipitent par milliers vers Check Point Charlie, le poste-frontière entre les deux parties de Berlin. Dès le jour suivant, des ouvriers est-allemands équipés de petits bulldozers commencent des travaux pour creuser une brèche dans le Mur de la Honte.



L'historiette :
Un amour de parapluie de Marie No

Nous sortions du Jardin du Luxembourg quand il s'est mis à pleuvoir. Le matin avant de quitter mon chez-moi, j'avais bien vu des nuages noirs menacer Paris, d'où l'idée de prendre avec moi mon parapluie pliant vieux de dix ans. Ni une, ni deux, je l'ai sorti de mon sac. Malheur ! Il était tout cassé : au moment où je l'ai ouvert, les baleines ont fait « ding » et « zong » dans tous les sens. Heureusement, la pluie n'était que très fine. D'un mouvement d'épaules et un regard navré, j'ai exprimé à mon ami Cyril que j'étais désolée. Il m'a répondu en levant les paumes vers le ciel. Traduction : « pas grave ». Cela faisait déjà trois heures que nous avions arrêté de parler, la communication par simples gestes nous ayant toujours amusés. Pourtant, ce que je m'apprêtais à faire allait carrément le faire crier. En passant devant une poubelle, j'allais jeter le parapluie quand il m'a arrêtée :
— Hé ! Stop ! Qu'est-ce que tu fais ?

Lire la suite de l'historiette... :
— Ben, je m'en débarrasse. Il est fichu.
— Mais voyons, rien n'est fichu tant qu'on n'a pas essayé de réparer ! Ah là là, satanée société de consommation, quand je pense...
Fin du silence, je le voyais déjà parti pour argumenter tout l'après-midi, lancé dans ce qui est un de ses sujets favoris. Mais non, je me trompais. Tout à coup, il a fait :
— Suis-moi. Je connais un endroit : un atelier de réparation de parapluies. Le meilleur de Paris, de France ! Et le seul aussi...
— Mais Cyril, c'est inutile. Ce n'est qu'un petit parapluie qui ne vaut rien. Autant en acheter un autre.
— Taratata ! Pas de gâchis ! Et puis, un objet qui te suit depuis tant de temps a forcément un peu de valeur, non ? Tu dois avoir plein de souvenirs avec lui.
— Des souvenirs avec un parapluie ?
Tandis que nous descendions dans le métro, j'examinais le visage de mon ami. Il avait l'air sérieux. Alors, je me suis mise à réfléchir. C'est vrai que j'en avais vécu des choses avec ce parapluie : il m'avait protégée de l'averse devant le mur où étaient affichés les résultats du bac, il m'avait accompagnée dans ma recherche d'un premier appartement en banlieue parisienne – il n'avait cessé de pleuvoir ce mois-là –, je l'avais oublié et retrouvé dans mon café préféré, il était même souvent venu avec moi au cinéma.
Mais était-ce si important ?
Quelques mètres après la station de métro, Cyril m'a fait passer par une jolie porte bleue surmontée de l'inscription « Passage de l'Ancre ». Charmant passage en vérité ! Pas très long, pas très large, il est comme une parenthèse de calme et de verdure entre les grandes rues. Des plantes de toutes les tailles bordent des devantures de toutes les couleurs. Parmi elles, il y a celle de l'atelier de réparation de parapluies.
Au moment où nous allions entrer, mon téléphone s'est mis à sonner.
— C'est le boulot, je dois répondre.
Cyril m'a fait signe qu'il s'occupait de tout avant de passer la porte. Tout en parlant au téléphone, je me suis assise sur le banc près de la boutique.
Après avoir raccroché, j'ai vu un homme s'avancer vers l'atelier, tout en sueur et à l'air très inquiet. À tel point que je me suis levée pour lui proposer mon aide.
— Vous vous sentez bien, Monsieur ?
— Oui, merci Mademoiselle. C'est mon parapluie, il est cassé, m'a-t-il en me montrant l'objet. C'est que j'y tiens beaucoup. Il me vient de ma grand-mère. J'espère qu'il est réparable...
Voir cet homme si concerné par la santé de son parapluie m'a fait me rasseoir sur le banc, songeuse. Et depuis, je suis toujours en pleine réflexion.

D'où est-ce qu'il me vient, déjà, ce parapluie ? Seulement d'un bazar près du lycée où j'allais. Il n'avait pas dû me coûter plus de cinq euros...
De quoi pourrait-il être le grand souvenir ?
Tiens, la pluie s'est arrêtée. C'est dommage. J'aurais bien aimé m'abriter sous le parapluie réparé aux côtés de Cyril. Ça m'aurait donné une excuse pour me tenir tout près de lui... S'il savait ça ! Enfin, il faudrait qu'il sache... Après toutes ces années d'amitié, je devrais lui dire à quel point il me plaît, même quand il parle durant des heures de surconsommation, d'obsolescence programmée et de tous les autres trucs qui font que le monde ne tourne pas rond. Au fond, il a raison. Et je l'admire pour ses idées et le cœur qu'il met à les défendre. Je pourrais garder ce parapluie qu'il a sauvé en son honneur. Ou alors... Oui, il pourrait aussi être le symbole d'un grand jour si aujourd'hui, enfin, j'osais. Cela fait si longtemps que j'aimerais avouer mes sentiments à Cyril. J'attends depuis le bon moment. Mais aucun moment n'est meilleur que le moment présent.
Quand il sortira et qu'il me rendra mon parapluie, ce sera le moment. Et même s'il ne m'a coûté que cinq euros et qu'il n'est pas terrible, je garderai et chérirai cet objet pour toujours en souvenir de ce jour – sauf si Cyril s'enfuit mais quelques indices me permettent de croire que cela devrait bien se passer...
Ça y est ! Il sort.
— Mauvaise nouvelle, ma chère. Ton parapluie est irréparable.
— Quoi ? Mais c'est terrible !
— À ce point ? Tu as dit qu'il ne valait rien, qu'il était fichu.
— Rien n'est jamais fichu, c'est toi-même qui l'a dit.
Il sourit.
— Et j'avais raison ! Je te fais marcher : ton petit malade sera sauvé. Les commandes étant nombreuses, il y aura quelques semaines d'attente. Tu pourras tenir jusque là ?
Pour le parapluie, oui. Pour ce que j'ai à dire à Cyril, non. Il est temps de me jeter à l'eau.



Bonne journée à toutes et tous
Trump est en route pour la Maison Balance
et Clinton va enfin jouir de sa retraite dorée
et pouponner ses petits enfants, l'Amérique
encore une fois n'a pas voulu d'une femme aux commandes.
Pour les prochaines élections en France
ça peut être un signe fort et peut être aussi une surprise
Sur ce passé un bon mercredi...


Un clic pour une belle photo

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mer 9 Nov 2016 - 7:33


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ils ont du bien s'amuser en mettant ça au point !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Invité le Jeu 10 Nov 2016 - 6:35


Faute de café, je bois de l'eau

Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Léon ainsi que les Léo, Léone, Léonilde, Léontine, Lionel et Noé.
Demain, nous fêterons les Martin ainsi que les Véran et Vérane.

Le 10 novembre est le 314e jour de l'année du calendrier grégorien, le 315e en cas d'année bissextile. Il reste 51 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 20e jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la herse.



à Marseille :
le soleil se lève à 7h 25
le soleil se couche à 17h 18
durée d'ensoleillement : 9h 53 (-2mn)



Célébrations de demain :
• Armistice 1918 (jour férié)



Citation du jour :
« Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies. »
Molière



Dicton du jour :
« À la Saint-Léon, mets tes artichauts en monts. »



Proverbe du jour :
« L'imprudence est un royaume sans couronne. »



Événement du jour :
1449
: libération de la ville de Rouen.
Le 10 novembre 1449, après plus de 30 ans d'occupation anglaise, la ville de Rouen est libérée par le Roi de France Charles VII qui fait une entrée solennelle dans la ville. Cette victoire du Roi de France fait partie d'une plus grande liste de reconquêtes de territoires français abandonnés aux Anglais durant la guerre de Cent Ans. D'autres victoires permettront au Roi Charles VII de mettre progressivement fin à cette guerre entre la France et l'Angleterre.
1630 : en présence de Louis XIII, le cardinal de Richelieu se confronte à la reine mère Marie de Médicis qui est devenue son adversaire le plus déterminé. Il l'emporte le lendemain, au terme d'une «Journée des Dupes», et peut dès lors mettre toute son intelligence au service de la monarchie.
1793 : Notre Dame de Paris temple de la Raison.
Après avoir subi le vandalisme de la Révolution, Notre-Dame de Paris se voit imposer une nouvelle religion et devient « temple de la Raison ». La Commune de Paris décide d'y installer le culte de l'Etre suprême. Instaurée par les déistes pour surplomber et incarner la république et ses valeurs, cette nouvelle religion est dans l'esprit de la Convention le moyen de remplacer définitivement la foi catholique.
La révolution montre par là qu'elle est avant tout un mouvement religieux et non politique. Si Louis XVI a été guillotiné dix mois plus tôt c'est à cause de son refus de la constitution civile du clergé qui transformait aussi les dogmes de la foi Catholique.
1982 : Léonide Brejnev, chef de l'État et du parti soviétiques, succombe à une longue maladie, à l'âge de 75 ans. Il aura tenu les rênes du pouvoir soviétique pendant 18 ans, depuis la chute de Nikita Khrouchtchev, en octobre 1964. Le règne de Brejnev a été marqué, sur le plan international, par l'accession de l'U.R.S.S. au rang de puissance mondiale, au même titre que les U.S.A.. L'Histoire retiendra aussi que c'est Léonide Brejnev qui a décidé de l'intervention soviétique en Afghanistan, en 1979. Dès le jour suivant, Youri Andropov est choisi par le comité central du parti communiste comme nouveau chef d'État.
1994 : le journal "Paris-Match" révèle la fille "cachée" de Mitterrand, Mazarine Pingeot.



L'historiette du jour :
Ils ne vont plus tarder de Christine Borie

Marie regarde la pièce d’un œil critique. Tout est briqué, pas de poussière, du moins elle n’en voit pas. C’est le troisième jour qu’elle s’occupe à récurer la maison pourtant propre, mais elle veut que tout soit parfait.
30 décembre, veille de réveillon, de dernier jour avant l’année suivante, de fête pour la majeure partie des gens. À son âge, elle préfère rester à la maison. Ce n’est d’ailleurs pas vraiment un choix, mais ça lui va. Demain elle ira chez le traiteur et s’octroiera un petit plaisir. Mais elle n’attendra pas minuit pour se coucher. Elle en serait bien incapable. Peut-être fera-t-elle un scrabble avec son amie l’intelligence artificielle.

Lire la suite de l'historiette... :
Elle attend les petits. Son petit-fils et sa compagne, comme on dit de nos jours. Elle l’aime bien cette petite, simple, sans chichis, et surtout à l’écoute d’une vieille dame comme elle. Ils ne viennent pas souvent, trop pris par la vie trépidante de la capitale. Elles les a vus très brièvement cet été. Ils sont toujours pressés. Cela fait une semaine qu’ils sont chez Jeanne, sa fille. Marie pensait qu’ils lui rendraient visite hier ou avant-hier, mais ils avaient certainement des courses à faire, des cadeaux à préparer, des copains à voir, etc.
Comme cette semaine a passé vite ! Ils repartent demain matin afin de réveillonner à Paris avec leurs amis.
Elle se lève et va répertorier ses placards. Elle a pensé à tout, acheté des gâteaux, préparé du café. S’ils n’en veulent pas, elle servira du thé. Elle n’en boit jamais mais en a toujours en réserve au cas où quelqu’un viendrait. Et la voilà qui s’affole car elle a oublié de vérifier les dates de péremption ! Et elle en a des boites de thé ! À la menthe, au citron, et même du thé noir ! Elle a eu bon nez d’inspecter ses réserves : deux boîtes sont périmées. Il n’en reste qu’une ! Idem pour les tisanes, camomille, verveine, aux fruits rouges : tout est bon à jeter. La voilà contrariée. Finalement, elle se rassure en pensant que les jeunes ne boivent pas de tisane. Elle ouvre le réfrigérateur où sont alignées toutes sortes de boissons gazeuses. Ça devrait leur plaire.
Elle regarde l’heure : 15 heures. Ils ne vont plus tarder...
Lentement elle se dirige vers la salle de bains et s’observe dans le miroir. De la graine de centenaire ! Elle observe ce visage qui a si vite changé... après le décès de sa mère, comme si elle avait pris sa place, sa peau, son corps. Mais n’est-ce pas ce qu’elle a fait ? C’est elle la doyenne maintenant. Pas tout-à-fait quatre-vingts ans et pourtant plus personne au-dessus d’elle pour la conseiller, la soutenir, la comprendre. Il y a bien Jeanne mais elle n’a que cinquante ans. C’est différent et Marie a bien remarqué les petites notes d’impatience qu’elle laisse échapper parfois lorsqu’elles discutent toutes deux. Elle-même a dû faire pareil avec sa propre mère. Mon Dieu comme elle lui manque... Bientôt trois ans qu’elle est partie.
Elle ne se maquille jamais mais se souvient aujourd’hui que la vieille dame mettait toujours une touche de fond de teint et un voile de couleur à ses lèvres.
Dans un tiroir elle trouve le nécessaire et s’applique à perpétuer l’image de l’absente.
15 h 30 : ils ne vont plus tarder.
Elle s’installe de nouveau dans son fauteuil et contemple le feu. Les flammes dansent et l’apaisent, tranquillement, doucement, mollement... elle se laisse entraîner.

Elle sursaute ! Se sent totalement perdue ! Quelle heure est-il ? Mon Dieu ! 18 heures ! Elle s’est endormie...
Elle se lève, désorientée, regarde par la fenêtre. Il fait si nuit dehors...
Et les petits ! Oh non ! ce n’est pas possible, elle ne les a pas entendus. Pourtant s’ils avaient sonné... Peut-être sont-ils entrés et n’ont pas eu le cœur de la réveiller. Elle vérifie la porte : fermée à clé.
Alors elle prend son téléphone, compose le numéro de sa fille. Quatre sonneries puis :
— Oui maman !
— Ma chérie, je me suis endormie et je n’ai pas entendu les petits ! Je suis désolée. Tu peux me les passer ?
— Qui ça ? Alex ? Il vient de m’appeler, ils sont chez des copains et ne dîneront pas avec nous. Pourquoi ?
— Ben, je les attendais...
— Mais ils ne t’avaient pas dit qu’ils viendraient...
— Non mais comme ils repartent demain je pensais que... Je ne les ai pas vus depuis qu’ils sont là.
— Oh, ils passeront pas ! Ils n’auront pas le temps. Ils repartent demain matin très tôt... Allô ! Maman ?

Marie est assiégée de tremblements. Elle entend son cœur pulser sourdement dans ses oreilles. Ne plus parler, ne plus entendre.
Elle raccroche doucement et se met à pleurer.



Bonne journée à toutes et à tous
Déjà jeudi et le long weekend s'annonce
un pont pour les travailleurs, cela fait du bien
Tantôt, je vais aller faire ma petite marche
elle a été avancée d'un jour pour cause de 11/11
Nous allons la faire au Parc de Figuerolles aux Martigues
Bon jeudi les ami(e)s



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Jeu 10 Nov 2016 - 6:51


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On connaissait GOOGLE EARTH qui permettait de retrouver votre rue et votre domicile…

Mais le site que je vous présente ici est époustouflant :

À peine avez vous eu le temps de taper votre adresse (l'ordre n'a pas d'importance, soit la ville d'abord, soit le nom de la rue) que la photo est sur votre écran : il ne faut à l'ordinateur que quelques fractions de seconde pour trouver la photo parmi plusieurs milliards de photos ... Pas pire hein !!! Amusez-vous…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Novembre 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum