Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Dim 1 Mai 2016 - 7:13


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le 1er mai est le 121e jour de l'année du calendrier grégorien, le 122e en cas d'année bissextile. Il reste 244 jours avant la fin de l'année.

C'est le jour de la fête internationale des travailleurs dans de nombreux pays, qui commémore les luttes pour la journée de 8 heures.

C'était généralement le 12e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du sainfoin.

Dans la tradition celtique, le 1er mai est le jour de la fête de Beltaine, date à laquelle les Celtes passaient de la saison sombre à la saison claire. Elle est en opposition à Samain, ou Halloween.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Dim 1 Mai 2016 - 8:08

Bonjour les ami(e)s
Bonjour Jean

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Lun 2 Mai 2016 - 7:11



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Boris ainsi que les Antonin, Athanase et Zoé.
Demain, nous fêterons les Jacques le Mineur et Philippe l'Apôtre ainsi que les Jacky, Jacme, James, Jim et Juvénal.

Le 2 mai est le 122e jour de l'année du calendrier grégorien, le 123e en cas d'année bissextile. Il reste 243 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 13e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du bâton d'or.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 30
le soleil se couche à 20h 41
durée d'ensoleillement : 14h 11 (+3mn)



Célébrations de demain :
• Journée mondiale de la liberté de la presse



Citation du jour :
« Expérience : un cadeau utile qui ne sert à rien. »
Jules Renard



Dicton du jour :
« Pluie de mai grandit l'herbette, mais c'est signe de disette. »
« C'est à la Saint-Antonin, que vend son vin le malin. »
« Au jour de la Saint-Boris, par malheur, C'est un mauvais vendangeur. »



Proverbe du jour :
« L'orgueilleux aimera mieux se perdre que de demander son chemin. »



Événement du jour :
1519 : Mort de Léonard de Vinci, le plus grand génie de la Renaissance, à l'âge de 67 ans. Peintre, sculpteur, architecte, ingénieur et théoricien, il s'intéresse à toutes les facettes de l'art et de la science, ainsi qu'en témoignent ses écrits et ses étonnants carnets de dessins. Il perfectionne diverses machines industrielles ainsi que des engins militaires et des appareils à déplacer ou soulever des fardeaux. Sur le plan artistique, des études graphiques comportant des notes et des pensées précèdent chacun des tableaux de Léonard de Vinci ; l'artiste de génie laisse entre autres à l'humanité la peinture sans doute la plus célèbre du monde : La Joconde.



L'historiette :
Un grain de sable de Evadailleurs

La foule des badauds s'est agglutinée dans la salle du conseil municipal. C'est le soir des élections. Leur candidat l'a emporté haut la main. Elu au premier tour. C'est un triomphe pour qui se lance dans la bataille électorale.

Lire la suite de l'historiette   :
Alors tous ses soutiens ont afflué, deux cents personnes, plus peut-être, et dans la cohue, carte de presse en sautoir, une jeune femme blonde. Seule apparemment, discrète, une attitude qui contraste avec celle des supporters, bruyants, excités.

Le nouvel élu apparaît sur une estrade, entouré de ses lieutenants les plus fidèles, nouveau Napoléon et sa garde rapprochée. Un homme de 34 ans, disent les tracts, les cheveux brun foncé, presque noirs, comme ses yeux perçants. Sourire épanoui. Il a gagné.

Elle s'est trouvée propulsée au troisième rang, face à lui, mais tout à son autosatisfaction, il s'adresse à la foule ; le ton est conquérant, l'arrogance sous-jacente. On devine que ce succès n'est qu'une étape dans le programme de cet homme ambitieux.

Un discours de remerciements rôdé, mais banal. Un exercice de style et de charme. Il faut se montrer aimable, il faut séduire... ça, c'est son terrain de prédilection. Les femmes l'ont toujours soutenu, sa mère d'abord, puis son épouse. Et ses conquêtes. Nombreuses. Utiles.

Il remarque le joli visage du troisième rang. Elle ne sourit pas, contrairement aux autres curieux. Des yeux verts qui le fixent sans ciller. Une anomalie au vu de son maintien de femme élégante, distante. Il y lit même du dédain, de l'aversion... Etrange comportement de la part d'une journaliste... Cela l'étonne. Les femmes qui vous regardent avec cette intensité, d'habitude, sourient pour signifier leur sympathie, leur approbation, voire leur attirance...

Pris dans l'euphorie de sa logique conquérante, il se dit que c'est là une manière de se distinguer.

Son discours, il le connaît par coeur, heureusement. Il l'a écrit lui-même, et auparavant, il en a écrit bien d'autres pour ses maîtres en politique, quand, jeune loup aux dents longues, il n'aspirait qu'à les remplacer... Il accentue les mots « engagement », « probité », il martèle « fidélité », il s'arrête sur « la parole donnée »... Le ton est un peu grandiloquent, il en a conscience, il s'en amuse.

Son regard balaie la salle à nouveau. La voix est ferme et il n'oublie pas les quelques saillies ironiques destinées au camp adverse. Mettre les rieurs de son côté. Une ou deux plaisanteries aussi pour égayer ses propos. De quoi se rendre sympathique à tous.

Mais à nouveau, ses yeux noirs rencontrent les yeux verts de la journaliste du troisième rang. Cela le trouble. Que vient-elle faire là ? Pourquoi affiche-t-elle si ostensiblement son hostilité ? Tout journaliste se doit d'être objectif...

C'est étrange, ce visage fin, ces cheveux flous, cela ranime des souvenirs. Lointains... si lointains...

Il ne faut pas qu'il se déconcentre. Encore quelques minutes et il en aura fini avec ce discours qu'il juge maintenant plat, convenu. Mais les deux derniers paragraphes, il les a léchés, fignolés. Ce serait stupide de les sacrifier, il doit y mettre toute sa conviction et son enthousiasme.

La femme blonde le fixe toujours. Cela devient gênant, son entourage va remarquer cet échange muet, incompréhensible. Et son épouse est à quelques mètres seulement...

Brusquement, l'évidence s'impose. Lise ! C'est Lise ! Diable ! Cela fait combien de temps ?... Ils étaient tous deux étudiants. Elle portait des cheveux courts et des lunettes de myope... Mais... n'était-elle pas en Australie ?

Ça y est, le discours officiel est terminé, les gens se dirigent vers le buffet. La tension s'apaise, au tour de ses lieutenants d'intervenir !

Lise ! où est-elle ? Lise !.. Elle a disparu ! Mais elle était bien là, elle est venue jusqu'à lui ! Ce n'est pas sans raison... Il prétexte n'importe quoi pour s'isoler un moment. Son épouse est entourée de flatteurs. Des sollicitations en perspective...

Il réussit à s'échapper par la porte de derrière. Lise ! Pourquoi court-il à sa recherche ? Il n'a rien à lui dire... Mais son apparition soudaine après dix ans d'oubli... C'est elle qui veut lui parler ! Il en est certain... Elle n'a pas osé... Trop de monde ! Elle aura changé d'avis... Ce n'était pas l'endroit ni le jour pour des retrouvailles...

Cette silhouette, là, sur le parking ! C'est elle ! Il l'appelle, elle se retourne... Sa froideur le fige sur place. Plus que de la froideur, du mépris.

Un jeune garçon surgit soudain, slalomant en skate entre les voitures. Cheveux noirs. Leurs regards se croisent fugacement, ils semblent aussi étonnés l'un que l'autre, yeux noirs interrogateurs du jeune, stupéfaction de l'homme politique.

Elle les observe. Oh ! la rencontre est brève, juste un instant. Un de ces instants qu'on n'oublie pas... Elle sait qu'il a compris. Il sait que sa belle ascension politique est compromise.

Il revoit leur dernier tête-à-tête, à la terrasse d'un café.
« J'ai fait le nécessaire. Le docteur B t'attend mardi. A ce stade, on peut encore intervenir, c'est sans problème, juste un grain de sable. Mais ne rate pas le rendez-vous. C'est la meilleure solution, crois-moi. Bon ! je te laisse, je prépare la campagne de... »
Un vrai salaud.

« Lise ! » Il l'appelle, soudain affolé.
Trop tard, elle a déjà pris place dans sa voiture. Son fils range la planche de skate dans le coffre. C'est lui qui se retourne. Ce regard qu'il lui jette, sombre et curieux... il ne pourra plus l'oublier.



Bonne journée à toutes et tous
Le vent est froid encore ce matin
Je viens d'enclencher le chauffage
je n'avais jamais vu ça au mois de mai
mais c'est dû au réchauffement climatique
qu'est-ce en vous en pensez ? hein!!!
Bonne semaine il parait que ça va
se relever en milieu de semaine,
On y croit... on espère les ami(e)s





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Lun 2 Mai 2016 - 7:40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au lycée, en cours d'histoire, le professeur pose une question qui va se révéler lourde de conséquences :
   
- Qui a cassé le vase de Soissons?
 - C'est pas moi, m'sieur!
- C'est pas moi non plus!
 - Ni moi!
 Et toute la classe nie avoir cassé le vase, ce qui finit d'anéantir le pauvre prof.
 Le soir même, après les cours, il va raconter au directeur ce qui s'est passé dans sa classe.
Le directeur dit:
 - C'est trop grave, il faut prévenir l'Inspecteur d'Académie!
 L'inspecteur vient le lendemain et après s'être fait relater les faits, dit:
- Ça va trop loin, il faut en aviser le Ministère !
 Et les voilà, tous les trois, le lendemain à Paris au Ministère de l'Éducation Nationale.
 Ils racontent ce qui s'est passé à Belkassine, la ministre, qui les écoute avec attention.
Après un moment de réflexion, elle va fouiller dans son sac à main et en sort deux billets de 50 euros qu'elle tend au professeur en lui disant:
- Prenez cet argent, vous rachetez un autre vase, vous le mettez à la place de l'autre, vous ne dites rien à personne, et on étouffe l'affaire!
Pas de scandale en période électorale, surtout pas!


******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mar 3 Mai 2016 - 6:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le papier est-il mort ?
Cela ne dure que 39 secondes, mais regardez jusquau bout !  
C'est drôle et tellement réaliste !!!
Cliquez sur le site ci-dessous et regardez …:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Mar 3 Mai 2016 - 7:05



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Jacques le Mineur et Philippe l'Apôtre ainsi que les Jacky, Jacme, James, Jim et Juvénal.
Demain, nous fêterons les Sylvain ainsi que les Florian et Sylvaine.

Prénoms fêtés autrefois :
Croix.

Le 3 mai est le 123e jour de l'année du calendrier grégorien, le 124e en cas d'année bissextile. Il reste 242 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 14e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du chamérisier.



à Marseille :

le soleil se lève à 6h 28
le soleil se couche à 20h 42
durée d'ensoleillement : 14h 14 (+3mn)



Célébrations :

• Journée mondiale de la liberté de la presse



Citation du jour :

« L'art de se mettre en règle avec les coïncidences. »
Jean Cocteau



Dicton du jour :
« La rosée de mai fait tout beau ou tout laid. »
« Qui n'a pas semé à la Sainte-Croix, au lieu d'un grain en mettra trois. »
« La Sainte-Croix, Emporte ou laisse tout. »


 
Proverbe du jour :
« L'enfer a été fait pour les curieux. »



Événement du jour :
1987 : La chanteuse Dalida s'enlève la vie, à l'âge de 54 ans, après deux tentatives infructueuses de suicide en 1967 et 1977, laissant une brève note dans laquelle elle explique que la vie lui est insupportable. Née Yolande Gigliotti au Caire d'une famille d'origine calabraise, elle a été découverte par Lucien Morisse, directeur des programmes d'Europe 1, et Eddie Barclay. En 1956, grâce au succès international de la chanson Bambino, sa carrière part en flèche. Elle aura vendu un total de 85 millions de disques dans le monde.





L'historiette :
Terrains de jeux de Elisa Tixen

Lavie était déçue, elle ne voyait aucune de ses copines aujourd’hui. Son frère et sa sœur s’étaient déjà éparpillés du côté du bac à sable et elle restait seule. De toute façon, elle n’avait pas envie de les rejoindre. Elle était trop grande pour faire des pâtés à détruire à coups de pieds.
Elle s’assit à côté de sa mère sur le banc des tricoteuses. Les aiguilles s’activaient au rythme des conversations, palpitant sous l’indignation, s’arrêtant brusquement au détour d’une révélation.

Lire la suite de l'historiette:
Lavie s’ennuyait. Elle essaya de s’intéresser à la conversation mais elle n’avait que sept ans, elle ne comprenait pas tous les mots.
— Ça veut dire quoi, maman, prot... protsituer ?
Quelques dames pouffèrent, sa mère lui lança un regard noir.
— Quoi, qu’est-ce qu’elle avait dit encore ?
— Va jouer plus loin, Lavie.
— Non, j’ai pas envie.
— Lavie !
Le ton de sa mère se fit cassant, la petite fille choisit de cajoler.
— Mes amies sont pas là et j’ai oublié ma poupée. Laisse-moi rester avec toi maman, je serai sage promis.
— Ce sont des conversations de grandes personnes, tu es trop petite pour comprendre. Tiens, prends plutôt le ballon de ton frère et va jouer.
— ...
— Obéis Lavie ! Tout de suite !
La petite fille se leva, la mine boudeuse. Le ballon lui échappa des mains et elle soupira, le plus fort possible. Elle regarda sous sa frange si sa mère l’entendait mais celle-ci s’était déjà détournée.
— Ah ces enfants... Bon, et qu’est-ce qu’il a dit ?
Lavie lança le ballon en l’air. Elle le rattrapa des deux mains avant de le lancer à nouveau très haut. Rattraper main droite, lancer encore plus haut. Rattraper main gauche, rater. Quel jeu stupide ! C’est vraiment pas drôle d’être une enfant. On peut rien dire de ce qu’on veut. « Et ma mère qui m’oblige à jouer avec un jeu de garçons... Un ballon ! Mais pour quoi faire ! Ça sert à rien ce truc rond, c’est moche et c’est bête, comme les garçons. »
Lavie donna un coup de pied rageur dans la sphère de plastique qui s’envola au loin, plus loin que les limites fixées par les mères. Elle jeta un œil sur le banc. Les aiguilles cliquetaient. Personne ne lui prêtait attention. Elle sourit.
Elle venait de comprendre à quoi servait un ballon. À faire le tour du monde. Elle allait explorer le parc. Si sa mère la voyait partir, elle dirait qu’elle voulait juste rattraper le jouet. Elle donna un autre coup de pied, le ballon atterrit dans le buisson. Lavie fila derrière. Là-bas, personne ne la verrait, personne ne pourrait la gronder.
Toute à son plaisir, Lavie en oublia sa colère et trouva de nouveaux jeux. Elle cueillit une branche pour guider le ballon dans sa course, essaya de le faire tourner au bout de son index, celui avec lequel elle n’avait pas le droit de montrer...
— Bonjour, tu joues très bien avec ton ballon !
Lavie sursauta. Les histoires de monstres qui attaquent les petites filles seules lui revinrent en mémoire. Soulagée, elle vit devant elle un homme jeune, beau et bien habillé, comme tonton Jean.
— Merci, répondit-elle.
Puis elle fit mine d’être absorbée par son jeu. Tout en restant à l’affût sous sa frange. S’il s’approchait, elle bondirait par-dessus le buisson jusqu’à sa maman sur le banc. L’homme jeune ne bougea pas, il continuait de parler. Il n’avait pas l’air de penser qu’elle était trop petite, lui. Il lui parlait de sa maison, de son petit garçon en vacances chez son papi, à la ferme. Il lui demanda si elle avait déjà vu des poules pour de vrai.
— Non monsieur.
— Tu es très polie, c’est très bien.
Lavie se rengorgea sous le compliment.
— Pour la peine, je vais te donner un bonbon, promit-il en fouillant ses poches.
Lavie interrompit son jeu et attendit, ravie. L’homme fouillait toujours dans ses poches, sa langue claqua contre son palais, son front se plissa.
— C’est trop bête, j’ai oublié le paquet dans ma cuisine.
Déçue, Lavie retint une exclamation.
— Ne t’inquiète pas, je vais réparer ma bêtise et aller le chercher. Tu vois, même les grands font des bêtises.
Lavie pouffa. C’était la première fois qu’elle entendait un adulte dire qu’il s’était trompé.
— Ne bouge pas, je reviens.
L’homme jeune s’en allait quand il s’arrêta soudain.
— J’ai une meilleure idée. Viens plutôt avec moi. Comme ça, tu verras mes poules. On a aussi une grosse tortue. Mon fils l’a appelée Caroline et il lui donne à manger sa salade. Il dit qu’il n’aime pas manger du vert.
Une sirène retentit dans la tête de Lavie. Elle savait qu’elle ne devait pas aller avec un inconnu. Mais il n’était plus un inconnu, elle connaissait son nom : Monsieur Alain. Et il était gentil, il avait un petit garçon...
— D’accord, répondit Lavie. Je vais poser mon ballon et je reviens. Tu m’attends hein ?
— C’est tout près, tu n’as pas besoin...
La petite fille était déjà partie, pressée de revenir.
— Il faut que je rende le ballon sinon je vais me faire gronder.
— Ne dis rien à personne. Ce sera une surprise !
Sous le regard de Monsieur Alain, Lavie s’éloigna avec des signes joyeux. Il la vit déposer le ballon au pied du banc où des femmes tricotaient. Il vit l’une d’elles l’accueillir d’un sourire avant de relever la tête brusquement pour scruter les environs.
Il recula derrière les buissons, s’éloigna d’un pas rapide qu’il voulait nonchalant.
Pendant quelques temps, il lui faudrait trouver un autre terrain de jeu.



Bonne journée à toutes et tous
Un mardi comme bien d'autres
mais un mardi du joli mois de mai
Cet après-midi, il est prévu
d'aller dans la colline ramasser du thym
il est tout en fleurs... et ensuite le faire sécher
et toute la délicatesse qu'on lui aura apporter
il nous le rendra en parfumant tous nos plats




sur le forum



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Mer 4 Mai 2016 - 6:48



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Sylvain ainsi que les Florian et Sylvaine.
Demain, nous fêterons les Judith ainsi que les Ange.

Le 4 mai est le 124e jour de l’année du calendrier grégorien, le 125e en cas d’année bissextile. Il reste 241 jours avant la fin de l’année était généralement le 15e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du ver à soie.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 27
le soleil se couche à 20h 46
durée d'ensoleillement : 14h 16 (+2mn) plus que 2 au lieu de 3mn



Célébrations de demain :

• L'Ascension (jour férié)



Citation du jour :
« L'esprit est le sel de la conversation, non sa nourriture. »
William Hazlitt



Dicton du jour :
« Mai fait ou défait. »


    
Proverbe du jour :
« Il ne suffit pas à un chien d'avoir la queue coupée pour ressembler à un cheval. »



Événement du jour :
1988 : Libération des otages français (Kauffmann, Fontaine, Carton) retenus au Liban.
1897 : La soeur de l'impératrice Sissi flambe dans l'incendie du Bazar de la charité.
La duchesse d'Alençon, épouse du petit-fils de Louis-Philippe, périt avec 125 membres du gotha parisien lors d'une vente de bienfaisance.
Par Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos.



L'historiette :
La cahute du Diable de Thomas

Un, deux, trois.
Un, deux, trois.
Au nom du Père,
Du Fils,
Du Saint-Esprit.
Je me signe.
Un, deux, trois fois.
Lire la suite de l'historiette   :

J’ouvre les yeux, déjoins mes pognes. Décolle mes doigts longs de mes lèvres sèches et stériles, dans un bruit de poussière. Me redresse en un craquement de moelle, la paillasse pleurniche en écho. Doucement, je me redresse. Du tâton de ma main droite, je chine les aspérités du béton brut sur lequel je dors depuis des siècles, à la recherche de mes lunettes. Négligemment plantées dans le sol, elles m’attendent, tordues, rayées, caillassées, tachetées.

Je les enfile, puis les balance d’un mouvement brusque, incompréhensible. Parcours à l’aveugle, sur les genoux, le cimenté parquet ; les retrouve. Les plaque sur mon nez, puis les lourde dans un cri. Elles s’éraillent contre une cloison. Je les ramasse et les lâche une dernière et troisième fois avant de les fixer sur mes yeux, flous pour la journée. Mon rituel achevé, la matinée peut commencer. Elle s’annonce même bonne.

Une lumière bleue-noire perce et fore les planches et les cagettes, enduit le papier-peint des murs de bois. Ma cabane baigne et tangue dans l’éclat des entrailles d’une mer calme, à jamais morte.

Je n’ai pas l’heure. Pas de réveil-matin. Ici, seul le vent me becquette aux oreilles pour me détourner de la mollesse, de la grasse-mat. La souffleuse voix de Dieu me rappelle, selon son vouloir, à ma tâche. A ma mission.

Concentré, j’avale une poussée de lait en tube. Lape un glaçon d’eau encagé dans une bouteille Vittel. Me déforme la mâchoire à l’assaut d’un quignon solide et noir rassis.

Un, deux, trois.
Un, deux, trois.

Mes tocs me rassurent.

J’inspire trois bouffées d’air en poudre, d’atmosphère vieille. J’en expire trois. Répète mon manège trois fois. L’oxygène cendreux du cagibi où je me terre a remplacé, dans mes poumons, l’éther pur du dehors. Je ne sors jamais, si ce n’est pour chasser.

J’ai tout à disposition et la compagnie de Dieu dans mon salon. Il me guide, il me parle. M’ordonne, me courbe, me dompte. J’obéis docile, chien chrétien.

La viande avarie dans un coin. Mon odeur favorite. Je la laisse faisander des jours et des semaines pour m’en repaître les narines, le plus longtemps possible.

Les bocaux s’alignent sur les étagères. Certains sont vides, prêtes à recevoir leur hôte. D’autres déjà débordent.

De kilomètres entassés d’intestins grêles.
De globes énuclées.
De vagins découpés, valsant dans du formol.

Dans l’ombre, la jeune fille se réveille.

Le sécateur pend dans ma main gauche, je transpire.

Un, deux, trois.
Un, deux, trois.

Bonne journée à toutes et tous
La rue s'anime tout doucement
la journée prend corps avec nos diverses activités
et pour vous comment elle s'annonce cette belle journée
pour moi sous les meilleures auspices.
Bon mercredi





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mer 4 Mai 2016 - 7:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'AMOUR ET LA FOLIE.....


Jean de la Fontaine n'a pas écrit  que des fables animalières…… !!!  celle-ci devrait vous plaire !
 
Invitation de la Folie !

La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.
Tous les invités y allèrent.
Après le café la Folie proposa :
- On joue à cache-cache ?
- Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
- Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. Quand j'ai fini de compter… je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.   
Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.  
- 1, 2, 3… La Folie commença à compter.
L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.
La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.
La Joie courut au milieu du jardin.
La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.
L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.
La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.
Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.
CENT ! cria la Folie, je vais commencer à chercher...
La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.
En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.
Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...
Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda :
- Où est l'Amour ?
Personne ne l'avait vu.
La Folie commença à le chercher. Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers.
Mais elle ne trouvait pas l'Amour.
Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, prit un bout de bois et commença à chercher parmi les branches,
lorsque soudain elle entendit un cri : C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un œil.
La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.  
L'Amour accepta les excuses.    
Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours...


Joli, n’est-ce pas !?!

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Mer 4 Mai 2016 - 18:05

Encore une dure journée et demain j'ai cours

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Jeu 5 Mai 2016 - 6:40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Faites vous aussi bien que lui ?




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Jeu 5 Mai 2016 - 7:24



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Judith ainsi que les Ange.
Demain, nous fêterons les Prudence ainsi que les Marien.

Le 5 mai est le 125e jour de l'année du calendrier grégorien, le 126e en cas d'année bissextile. Il reste 240 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 16e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la consoude.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 26
le soleil se couche à 20h 45
durée d'ensoleillement : 14h 19 (+2mn)



Célébrations :
• L'Ascension (jour férié)



Citation du jour :
« Tous ceux qui ont mis tout leur cœur à leur œuvre ont fait du bon travail, même s'ils sont morts avant de pouvoir signer. »
Robert-Louis Stevenson



Dicton du jour :
« Plus mai est chaud, Plus l'an vaut. »
« Le temps de Sainte-Judith va durer jusqu'au dix. »


    
Proverbe du jour :
« Fumée, pluie et femme sans raison chassent l'homme de sa maison. »



Événement du jour :
1961 : Alan Shepard est le premier Américain à aller dans l'espace ; l'astronaute effectue un vol de 15 minutes à bord de la cabine spatiale Mercury III.
1889 :La France expose fièrement ses "nègres", Kanaks et Annamites à l'Expo universelle.
Les Français se précipitent pour visiter le village indigène reconstitué sous la tour Eiffel.
Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos (le point).



L'historiette :
Edgar l’a tué de Fred Panassac

e viens d’accomplir ma vengeance. Celui qui me poursuivait de ses railleries, de ses insultes, est emmuré au plus profond des catacombes. Il ne pourra se vanter auprès de personne d’avoir su faire la différence entre le Xeres et l’amontillado, son proche parent au goût de chêne prononcé.

Lire la suite de l'historiette   :
Alors que le seul instrument de musique dont il disposait pour se distraire de l’arrivée de la mort par quelque mélodie était le xylophone qu’il avait assemblé avec les ossements entassés dans la crypte, il eut encore l’audace et, je dois le dire, le courage de me défier. Son horizon borné par la maçonnerie que je venais de sceller, il me demanda si je pouvais comme lui, voir le vitrail orné d’ancolies.
Fruit de ses hallucinations, sans aucun doute. Ayant goûté tous les vins de la crypte dans laquelle je dissimulais mes trésors, l’alcool dont il était avide comme d’une drogue capable d’endormir ses frayeurs agissait maintenant sur lui comme un révélateur. Les images de l’autre monde le harcelaient. Hébété, pris de remords de m’avoir constamment humilié, il voyait maintenant défiler devant ses yeux les animaux fabuleux qui avaient peuplé ses nuits de veille : la licorne, le griffon, la sirène, le hibou qui se mit à ululer, plus que jamais annonciateur de malheur.
Certes il était maintenant moins fier que lors de notre dernière rencontre. Laquelle ne devait rien au hasard. Il avait décidé pour je ne sais quelle raison de me faire une réputation immonde, répandant par toute la ville les pires calomnies à mon sujet. Dernière trouvaille en date, il était allé me rendre visite dans l’estuaire du fleuve où je passais tranquillement ma journée à pêcher à la ligne en famille et il avait, devant ma femme et mes enfants, fait allusion à quelques épisodes bien enfouis au fond de ma mémoire et qui auraient dû y rester.
Ce triste individu était autrefois un ami, nous avions ensemble porté l’uniforme, que peut-on attendre de deux soldats désœuvrés, nous nous étions amusés, c’était tout ! Quelques pillages, deux ou trois aventures en pays conquis, la routine, rien que la routine, vous dis-je. Mais voilà que le soupçon s’était rallumé, faisant de ma vie un enfer. De ce jour une obsession fut mienne : il devait me le payer. Il lui fallait une mort digne de lui, à la hauteur de ce qu’il m’avait fait endurer et qui devrait l’accueillir comme il le méritait, sans qu’il en perdît une miette. Une mort qui lui offrirait la terreur en guise d’étrennes.
En ce moment même le bougre cherche désespérément une bouffée d’air, il étouffe, la tête dans un sac invisible.
La couverture couleur safran du livre d’Edgar Poe se referme, le piège dans lequel j’ai enfermé mon ennemi n’est qu’un piège de papier. Je n’aurai à craindre nul châtiment pour ce crime imaginaire, il me suffit de rêver, de faire ce cauchemar libérateur et les personnages reprendront leur place dans le livre, me rendant le contrôle de ma vie.



Bonne journée à toutes et tous
Le pont est là, cette année au mois de mai
ils seront guère nombreux les jolis ponts
qui invite à la balade, à la découverte
à profiter des beaux qui arrivent
cahin-caha mais surement






avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Jeu 5 Mai 2016 - 8:33

Bonjour tout le monde.
On va profiter du beau temps parce qu'à partir de samedi le temps sera à la pluie jusqu'au 15.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Ven 6 Mai 2016 - 5:52



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Prudence ainsi que les Marien.
Demain, nous fêterons les Gisèle ainsi que les Domitille, Flavia Domitilla et Flavie.

Le 6 mai est le 126e jour de l'année du calendrier grégorien, le 127e en cas d'année bissextile. Il reste 239 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 17e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la pimprenelle.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 24
le soleil se couche à 20h 46
durée d'ensoleillement : 14h 21 (+2mn)



Citation du jour :
« Je suis homme avant d'être Français. »
Charles de Secondat, baron de Montesquieu



Dicton du jour :
« Petite pluie de mai, tout le monde est gai. »


    
Proverbe du jour :
« De grand vent petite pluie. »



Événement du jour  :
1994 : La reine Elizabeth II d'Angleterre et le président François Mitterrand inaugurent, des deux côtés du Pas-de-Calais, le tunnel sous la Manche, premier lien fixe entre le Royaume-Uni et le continent européen. La souveraine britannique souligne que c'est la première fois que les chefs d'État des deux pays se rencontrent sans avoir à prendre le bateau ou l'avion.
1937 : Le zeppelin Hindenburg s'embrase à New York avec 35 passagers à bord
Victime d'un orage à l'atterrissage, le cigare volant explose. Les 190 000 m3 d'hydrogène brûlent en 34 secondes.
Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos (le point)



L'historiette :
Une terrible erreur de Valéry Hardiquest

Ses mains enserraient ses tempes. Éloi, la trentaine bien entamée, ressassait les dernières heures en tentant de lutter contre les maux de tête agitant son crâne. Il se demandait comment il avait pu en arriver là.

Lire la suite de l'historiette   :
À son réveil, le spectacle qui l’avait entouré était repoussant. Répugnant. Horrible. D’épouvantables nausées retournaient son estomac.
Deux cadavres étaient couchés à ses pieds. Le sol était maculé de taches, partiellement séchées. Il allait devoir faire en sorte de tout faire disparaître au plus vite.

Ses souvenirs étaient troubles. Éloi revoyait les derniers échanges avec sa femme, quelques heures plus tôt. Louise était hors d’elle. La jeune femme ne supportait plus les sautes d’humeur incessantes de son conjoint. « Une véritable girouette ! » avait-elle crié. De rage, et pour tenter d’évacuer sa colère, elle avait lancé une assiette dans l’évier. Le service de vaisselle n’était plus au complet, mais c’était le cadet de ses soucis.
L’ambiance qui régnait avait rendu leur petite fille de quatre ans, Cassandre, plus nerveuse que d’ordinaire. Elle s’agitait, ignorant les consignes répétées de ses parents, ajoutant à la tension du moment.

Une chose en entraînant une autre, la situation avait fini par déraper plus encore. Des mots sans cesse plus hauts. Et puis, ce petit quelque chose qui fait que tout bascule. Il était devenu impossible d’enrayer une tragique escalade.

Trois heures s’étaient écoulées depuis ce qu’Éloi considérait, à raison, comme un drame familial. Il saisit un cadre contenant une photo présentant son bonheur passé. Dans l’absolu, pas si lointain. Louise l’enlaçait, posant les lèvres sur sa joue. Lui tenait leur petit trésor dans ses bras. Tout le monde souriait. Maintenant, tout était gâché.

Il se sentait responsable de la descente aux enfers qu’avait vécu la maisonnée jusqu’à cette terrible seconde. Ce geste brusque. Ce bruit sourd. Et puis, plus rien.

Les questions se bousculaient dans son esprit embrumé. Il se croyait meilleur que l’homme qu’il venait d’être. Il était conscient qu’il allait devoir tout nettoyer. Effacer les traces de cette terrible erreur.

Il allait commencer par prendre une douche pour couper l’influence néfaste des deux litres d’alcool qu’il avait ingurgités. Lui qui n’en buvait jamais, il avait du mal à gérer. Ensuite, il s’attaquerait au nettoyage du salon où le carrelage était devenu collant. D’abord, ramasser les morceaux de verre éparpillés. Ensuite, la serpillière allait devoir affronter les restes de whisky et de Martini Rosso qui s’étaient échappés des deux cadavres de bouteilles éventrées.

Une fois que la maison aurait retrouvé un aspect pimpant, il pourrait tenter de réparer ce qui pouvait l’être avec sa Louise. « Je vais chez mes parents avec Cassandre pour le week-end ! » avait-elle crié en claquant la porte. Devait-il attendre lundi pour s’excuser ?



Bonne journée à toutes et tous
Le plus grand weekend du mois de mai bat son plein
et le beau temps semble être de la partie
le soleil est éclatant dans un ciel bleu d'azur
mais pour le moment il fait nuit et tout le monde dort
sauf moi qui suis un oiseau pas de nuit mais matinal
J'attends mon coq qui dort au milieu de ses poules.





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Ven 6 Mai 2016 - 6:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Quelques idées de ballades dans chaque département……
Voici un site extraordinaire où, d'un simple clic,
Vous pourrez découvrir ce qu'il y a de plus beau dans notre pays...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Sam 7 Mai 2016 - 6:46


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mieux vaut être une vraie croyante qu’une fausse septique.

Il est impossible de faire 1 000 pompes par jour... sauf si vous êtes un enfant chinois dans une usine Nike.
 
Une lesbienne qui n' a pas de seins, c' est une homo plate ?
 
Le problème au Moyen orient, c’est qu’ils ont mis la charia avant l'hébreu
 
Un milliardaire change de Ferrari tous les jours, et un SDF change de porche tous les soirs.
 
J’ai l’intention de vivre éternellement, pour le moment, tout se passe comme prévu.
 
Je me demande si à moyen terme, le changement climatique finira par avoir des conséquences irréversibles sur les pizzas 4 saisons.
 
Comme dirait Dracula, j’irais bien boire un cou.
   
Quand un crocodile voit une femelle, il l’accoste.
 
Dieu a créé l' homme dix minutes avant la femme pour qu' il ait le temps d'en placer une.
 
Que celui qui n’a jamais bu me jette la première bière.
 
Ma femme a fait un truc hier avec sa bouche que tous les hommes adorent. Elle l' a fermée.
 
A celle qui te dit que les hommes sont tous pareils, réponds-lui qu' il ne fallait pas tous les essayer.
 
 
Je déteste qu' on essaie de me faire passer pour un con, j'y arrive très bien tout seul.
 
Il y a 40 ans, la SNCF présentait le TGV. Grande invention qui permettait aux voyageurs d' arriver plus vite en retard.
 
Kadhafi est parti sans dire au revoir, ce n' est pas Tripoli de sa part. C'est écrit dans la presse si tu libyen.
 
DSK sera désormais vigile au FMI : Il va monter Lagarde.
 
Ma femme me traite comme un Dieu : elle oublie totalement mon existence sauf quand elle a besoin de moi.
 
C'est en se plantant qu' on devient cultivé ...
 
Soyez gentils avec vos enfants : ayez toujours à l' esprit que ce sont eux qui choisiront votre maison de retraite.
 
Le mec qui a convaincu les aveugles de porter des lunettes de soleil est quand même un excellent commercial.
 
A l’école, on apprend aux enfants le passé simple, ils feraient mieux de leur faire apprendre le futur compliqué.

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Sam 7 Mai 2016 - 9:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bonne journée à toutes et tous

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Dim 8 Mai 2016 - 6:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ça ne rigole pas en Allemagne !   Prenons modèle !

Il y a quinze jours dans la petite ville tranquille de Müllheim jouxtant la frontière française,

Une horde de maghrébins issus d'un quartier dit "sensible" de Mulhouse s'en allèrent faire leurs "achats"

chez Aldi-Sud à la manière de chez nous : bordel dans les bacs, on mange dans le magasin des produits pas encore payés,

on crache sur les fruits et légumes, bref un comportement "normal" pour ces p'tits jeunes qui adorent la France, n'est-ce pas ???

Tous affairés à leurs courses, ils ne se sont pas rendu compte que les grilles du magasin s' étaient abaissées.

 Le personnel avait appelé la Polizei, qui est venue cueillir cette racaille pour les "embastiller" quelques heures.

Après saisie immédiate de leur véhicule, ils ont du payer la totalité de leurs frasques.

Résumé: on ne peut pas "pratiquer" de la même façon en France qu'en Allemagne ?

A quand l' unité européenne ?

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Dim 8 Mai 2016 - 7:24



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Jeanne d'Arc ainsi que les Désiré et Désirée.
Demain, nous fêterons les Pacôme ainsi que les Isaïe et Tudi.
Prénoms fêtés autrefois : Félicie. (j'ai envie de répondre aussi un clin d’œil à Fernandel)



Célébrations :
• Victoire 1945 (jour férié)
Le 8 mai 1945 est la date, dans le calendrier grégorien, de deux événements historiques :
La victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne. Ce jour est appelé par les anglophones le Vee-Day-Europe ou VDE pour « Jour de la Victoire en Europe », « vee » étant la prononciation de la lettre V en anglais ; le mot Europe est ajouté par les Américains pour le différencier du VDA, le Vee-Day-Asia qui correspond au 2 septembre 1945, jour de la signature de la capitulation du Japon ;
Les massacres de Kherrata, Sétif et Guelma en Algérie.
Cette date historique est rappelée notamment par de nombreux odonymes en France (Rue du 8-Mai-1945, etc...).



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 22
le soleil se couche à 20h 48
durée d'ensoleillement : 14h 26 (+2mn)



Citation du jour :
« Il y a un cours général de la nature dans les actions humaines, aussi bien que dans les opérations du soleil et du climat. »
David Hume



Dicton du jour :
« En mai, fleurs au verger font en automne la destinée. »
« À Sainte-Félicie, tous les lilas sont fleuris. »


    
Proverbe du jour :
« Ce n'est pas tout que de vendre, il faut livrer. »



Événement du jour :
1902 : Saint-Pierre, ville la plus peuplée de la Martinique, est totalement détruite en quelques minutes par une violente éruption du volcan voisin, la montagne Pelée. Le nombre des victimes se situe entre 30.000 et 40.000.
1769 : La peu glorieuse déroute militaire de Paoli à Ponte Novu livre la Corse à la France.
Fuyant comme ils peuvent les tirs français, les miliciens corses sont massacrés par leurs propres alliés, des mercenaires prussiens.
Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos (le point).



L'historiette :
Le long couloir de  Plume noire

Je me suis engagé dans ce couloir froid comme on marche dans le couloir de la mort. Les murs sont maculés de signes étranges, d’images confuses et de mots qui ne veulent rien dire. Les néons au plafond diffusent une lumière glaciale, comme si le lieu lui-même m’était hostile. Je cherche désespérément à enregistrer le chemin que j’emprunte, puisque celui qui me guide ne parle pas ma langue et que je ne comprends à peu près rien de la sienne.

Lire la suite de l'historiette   :
Je ferais tout pour ne pas être là, à ce moment précis. Ailleurs, n’importe où, mais pas ici... Et pourtant, ce jour que j’ai tant redouté est arrivé, trop vite, comme une mauvaise nouvelle, comme un diagnostic qu’on ne veut pas entendre. J’ai souvent pensé à l’avance à ce moment, mais je n’avais pas anticipé l’angoisse qui m’envahit à cet instant précis. L’homme devant moi tourne à gauche dans un couloir semblable aux autres et je le suis sans rien dire. Je sens ma gorge qui se serre, je sais que chaque pas me rapproche de l’instant que je redoute, la peur me tord les intestins, et je pleurerais sûrement si je ne craignais pas que mes yeux rougis ne me rendent faible aux yeux des autres. L’écho de nos pas contre les murs froids résonnent à mes oreilles et il me semble qu’on pourrait marcher moins vite. Je ne suis pas pressé, moi. Je ferais même bien demi-tour, si on me demandait mon avis. Mais évidemment, ce n’est pas moi qui choisis. Je sens que l’on approche de notre destination, de toute façon mes jambes ne me porteront plus très longtemps, elles sont tétanisées, lourdes, comme le lendemain d’une trop longue promenade à vélo. Et pourtant, je marche, comme vers le supplice et une sueur froide me fait frissonner, alors que l’on s’arrête maintenant devant une porte, la porte, certainement. L’homme frappe poliment, mais avec conviction et je me demande quel personnage se tient derrière, pour commander ainsi le respect de l’homme qui se tient devant moi, un gaillard pourtant bien bâti et sûr de lui.
La porte qui s’ouvre m’arrache brusquement à ma torpeur et je vois apparaître une jeune femme aux yeux brillants, un sourire rassurant, et derrière elle, une salle remplie de visages interrogateurs, de sourires discrets, silencieux et bienveillants. Cette nouvelle vie ne sera peut-être pas le cauchemar que j’avais imaginé. Vais-je finalement survivre à cette nouvelle école, à ce nouveau pays ?



Bonne journée à toutes et tous
Que vous défiliez ou pas, profitez de ce jour férié
quoique cette année il tombe un dimanche
donc il ne change pas grand chose mais c'est la vie
On dirait que le soleil pointe le bout de son nez
mais le sieur de la météo nous prédit la pluie
Alors profitons quand même du repos dominical




Un petit clin d’œil à Adelette, bonne rentrée

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Dim 8 Mai 2016 - 10:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Lun 9 Mai 2016 - 6:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A vos crayons ...



 https://www.youtube-nocookie.com/embed/TE8Z4Mu9DgY?rel=0&showinfo=0

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Lun 9 Mai 2016 - 7:09



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Pacôme ainsi que les Isaïe et Tudi.
Demain, nous fêterons les Solange.

Le 9 mai est le 129e jour de l'année du calendrier grégorien, le 130e en cas d'année bissextile. Il reste 236 jours avant la fin de l'année.
C'était le 20e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du sarcloir.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 20
le soleil se couche à 20h 49
durée d'ensoleillement : 14h 28 (+2mn)



Citation du jour :
« La reconnaissance a la mémoire courte. »
Benjamin Constant



Dicton du jour :
« Brouillard de mai, chaleur de juin, amènent la moisson à point. »
« Quand il tonne en mai,les vaches ont du lait. »


    
Proverbe du jour :
« Avec une massue on n'attrape pas d'oiseaux. »



Événement du jour :
1994 : Nelson Mandela, qui à 75 ans a passé plus du tiers de sa vie dans les prisons de l'apartheid, est élu à l'unanimité président de l'Afrique du sud par la première assemblée multiraciale de l'histoire du pays. L'ANC obtient 252 des 440 sièges à l'Assemblée nationale, contre 82 au Parti national du président sortant Frederik de Klerk.
1873 : Un krach boursier plonge l'Europe, puis les États-Unis, dans le chômage... Déjà.
Les dépressions mondiales se suivent et se ressemblent. En 1873, le krach démarre à Vienne, passe à Berlin, à Paris, puis saute en Amérique.
Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos (le point)



L'historiette :
Incident voyageur de La Sperata

— Enfin moi, je dis ça, je dis rien, assène la jeune femme à son interlocuteur.
Elle parle trop fort dans son portable, ne cherche en rien à limiter sa conversation ou à être plus discrète. L'irritation alentour au sein de la rame devient palpable : regards de biais échangés, soupirs accentués, grommellements de mécontentement en écho. Les voyageurs en ont assez de cette importune.

Lire la suite de l'historiette   :
Mais elle l'a annoncé bien haut à sa copine (pour être si bavarde, elle ne peut s'adresser qu'à une femme), elle descend au terminus ! Damned, on est tous partis pour une bonne demi-heure de papotage assourdissant.
— Ouais, ouais, c'est clair, répète-t-elle tout en mastiquant un chewing-gum si épais qu'il lui emporte toute la mâchoire à chaque mouvement de rumination. Et pis, tu sais pas ce qu'elle me fait ? continue la pipelette.
Il faut faire quelque chose, ne pas subir.
— Elle me fait : « Maintenant, je vous demande de vous taire ». Non mais, t'y crois ça ?!

La vieille dame peine à se contenir. Mais elle veut faire bonne figure, ne rien montrer du désastre qui se joue dans sa cervelle et son estomac. De la haine se déverse en elle par coulées entières. Elle ne veut plus rien entendre de ces jacasseries. Elle pourrait tuer cette pimbêche sur place, clac d'un coup sec sur la nuque avec la poignée de son parapluie ou bien en lui en enfonçant la pointe métallique au niveau de la rate. Net et sans bavure, elle a vu ça dans un téléfilm. Elle adore les téléfilms et ne loupe aucune série policière, américaine, française, islandaise ou suédoise, elle n'est pas du genre bégueule hormis pour les allemandes, trop lentes à son goût.

L'honorable senior commence à relâcher la pression interne. Rien de tel que d'imaginer occire un(e) importun(e) pour se sentir mieux. Elle l'a toujours pensé, elle est une serial killer en puissance.
Mais elle est trop bien élevée ! Son éducation bourgeoise la perd, quel gâchis ! Baptisée et confirmée, scolarisée chez les bonnes soeurs avec uniforme bleu marine, on lui avait plutôt appris à être une jeune fille raisonnable, polie et propre sur elle, avec juste le gratin culturel destiné à appâter le futur mari.
Elle en a épuisé deux. Et elle a donné à la société quatre enfants avec lesquels elle garde des relations policées et bi-annuelles, pour Pâques et Noël. Apparemment, ses enfants ont hérité largement du capital génétique de leurs pères, l'un notaire, l'autre banquier. Le premier est mort relativement jeune d'une banale chute dans les escaliers tandis que le second a eu un accident de voiture à l'aube de sa retraite, pourtant le véhicule était quasi-neuf.
La respectable veuve s’en est remise et profite du temps qui s'égrène doucement et de sa pension de réversion.

— Nan, je te dis, je veux pas lui montrer qu’y me plaît, c’est trop facile. Faut que je le fasse mariner un peu, glousse la fille.
Tiens, se dit la vieille, enfin un peu de jugeote. La demoiselle aurait-elle une cervelle ? Mais il ne s’agit pas de mollir. Encore cinq stations, il nous faut trouver une solution.
Avisant son sac de course à ses pieds, tout près des talons aiguilles de la détestable bavarde, l'octogénaire se fait la réflexion que la large bandoulière du cabas ferait merveille pour provoquer une chute facilitant l'arrêt de toute communication téléphonique. Au fur et à mesure des arrêts du métro, profitant des allées et venues des passagers, l’impitoyable bourgeoise aménage discrètement son piège. La donzelle poursuit son tonitruant monologue, sans se douter de ce qui se trame à ses pieds.
— Allez viens, on sort ce soir, on va s'éclater ! lance-t-elle à son amie tout en esquissant un pas de danse qui facilite la retenue de ses escarpins dans les rets de la facétieuse aïeule.

Au terminus, sitôt les portes ouvertes, la jeune femme encore toute à sa conversation, s'élance et s'effondre à la seconde sur le bord du quai, dans un cri discordant. Un mouvement de panique s'empare des voyageurs, l'un actionne le signal d'alarme tandis que d'autres s'efforcent de retenir leur impulsion pour ne pas écraser l'infortunée pipelette.
La vieille dame a juste le temps de récupérer son sac et se faufile discrètement sur le côté pour contempler la scène.
La pimpante jeunette ne bouge plus, autour d'elle des secours s'improvisent. Mais lorsqu’un filet de sang commence à se répandre par-delà l'abondante chevelure de la demoiselle, l'affolement gagne les usagers.
Stoïque et discrète dans tout ce chaos, l’indigne ancêtre ne peut s’empêcher de penser qu’il n'est jamais trop tard pour redémarrer une carrière.
A quelques mètres du corps, gît le portable de la pauvre fille, échoué là après la fabuleuse chute de sa propriétaire. L'objet de tous les délits continue de tressauter sous les appels angoissés de l'invisible interlocutrice : « Eh, t'es là ? T'es où ? ».
 



Bonne journée à toutes et tous
Enfin un lundi sans soleil, ça va le faire
un lundi sous la pluie et pas de remords
Le soleil est parti avec le pont faire un viaduc
probablement jusqu'à la semaine prochaine
d'après la dame de la Météo, mais est-elle fiable la dame ?
de toute façon on fera sans soleil et avec la pluie, nananère...
Sur ce bonne semaine à vous


regarde chaton, la pluie tombe du ciel





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Lun 9 Mai 2016 - 9:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Invité le Mar 10 Mai 2016 - 6:47



Bonjour !        

Aujourd'hui, nous fêtons les Solange.
Demain, nous fêterons les Estelle ainsi que les Étoile, Mamert (saint de glace), Mayeul et Stella.

Le 10 mai est le 130e jour de l'année du calendrier grégorien, le 131e en cas d'année bissextile. Il reste 235 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 21e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la statice.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 19
le soleil se couche à 20h 50
durée d'ensoleillement : 14h 30 (+2mn)



Citation du jour :
« Quand un diplomate dit "oui", cela signifie peut-être. Quand il dit "peut-être", cela veut dire "non"... Et quand il dit "non", ce n'est pas un diplomate. »
Henry Louis Mencken



Dicton du jour :
« Que mai soit venteux ou clair, toute récolte aura bon air. »
« Mai en rosée abondant, Rend le paysan content. »


    
Proverbe du jour :
« À méchant chien court lien. »



Événement du jour :
1981 : François Mitterrand est élu 21e président de la République (quatrième président de la cinquième République) de 1981 à 1995 (réélu en 1988) en l'emportant au second tour de scrutin sur Valéry Giscard d'Estaing ; le vainqueur a obtenu près de 52 % des voix. Quelque 30 millions de téléspectateurs avaient suivi le duel télévisé que s'étaient livré les deux adversaires cinq jours plus tôt.
D'importantes réformes sont appliquées comme l'abolition de la peine de mort, le programme de nationalisation, la création de l'impôt sur les grandes fortunes, la loi de décentralisation, la retraite à 60 ans, ...
La défaite aux législatives de 1986 avec la nomination de Chirac au poste de premier ministre inaugure une première période de cohabitation. La politique économique très libérale (programme de privatisation notamment) de Chirac contribue à redorer l'image de Mitterrand et divise la droite.
Le 8 mai 1988 Mitterrand est réélu face à Chirac au second tour (54,01% des voix). La dissolution de l'Assemblée nationale permet au PS de gagner une majorité relative aux élections législatives. Michel Rocard, qui n'a jamais été un proche de Mitterrand, est nommé premier ministre.
Quelques réalisations importantes sont à relever comme l'instauration du RMI, la Contribution Sociale Généralisée, ...
Les deux dernières années du second mandat de Mitterrand sont marquées par des scandales financiers, le suicide de Bérégovoy et par des révélations sur son passé de Vichy. Il se déclare par ailleurs atteint d'un cancer en 1993.
1508 : Le pape charge Michel-Ange de peindre le plafond de la chapelle Sixtine
À 33 ans, Michel-Ange n'a encore peint qu'un seul tableau ! Le pape prend pourtant le risque de lui confier son plafond.
Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos (le point).



L'historiette :
Un jour comme un autre de Zérial

Dans mon dos, je l’ai sentie arriver. Sans bruit, elle allonge sa patte de chat et hop, me prend mon assiette. Que croyait-elle, que pour une fois elle serait plus rapide que moi ? Je lui saisis le poignet et lui siffle : « salope ».
Elle se dégage : « François, vous allez encore aller dans votre chambre »

Lire la suite de l'historiette   :
Tous les jours, c’est la même chose : à peine le déjeuner achevé, on nous enlève notre assiette et c’est terminé, y a plus rien à voir. Et puis l’attente infernale reprend jusqu’au soir. Rien, il ne passe rien de la journée, alors ces repas, pourquoi les précipiter ? Je n’attends que ça qu’elle me conduise dans ma chambre cette salope, je pourrai au moins regarder la télé. Mais il y a le règlement : c’est interdit dans la journée. Mais quand je les ai copieusement insultées, elles me punissent, les andouilles. Bon, là, il faut que je mette le paquet, je me régale, je jubile, j’exulte. C’est le printemps des mots, la nature reprend ses droits et là, je m’y connais, milliardaire que je suis, le SDF devient prince. Et voilà, elle prend mon fauteuil brusquement, comme une malade, me bouscule, me malmène : « François Chapelier, ça suffit maintenant, dans votre chambre, ça vous calmera. » Tu parles, le François Chapelier il s’en fout, il a ce qu’il veut et demain, ce sera pareil et les jours suivants aussi et personne n’a compris. Si ce connard d’Eli, au lieu de brasser de l’air comme un hélicoptère, ne m’avait pas fait enfermé dans cette maison, on n’en serait pas là.
Ils m’ont ramassé dans la rue, dans la décharge plutôt, où je vivais avec les rats, mes compagnons de misère qui me disputaient les ordures pour manger. Remarquez, je suis toujours mieux ici qu’avec ceux qui m’ont défoncé le crâne. Ceux-là étaient pires que moi, mais quand on a faim, on a des excuses ! Pendant des jours, j’ai marché au radar et puis plus rien, le trou noir, le néant et enfin dans cette maison de retraite, qu’ils disent. Mais moi, je sais bien que ce fumier de tuteur d’Eli m’a foutu à l’asile, y a que des fous ici. Tous plus cinglés les uns que les autres, tu parles d’un spectacle. C’est vrai qu’ils sont tous vieux, mais tarés aussi. Et moi, je suis là à attendre je ne sais quoi, ou plutôt si, de leur fausser compagnie. Allez, tchao, basta.
Ça ne sera pas facile car depuis mon opération de la tête, rien n’est plus comme avant et surtout, y a ce fauteuil. Alors mon plaisir, mon occupation, ma distraction, c’est de les emmerder, de leur faire peur. Car elles ont peur de moi, oui, je le sens bien, elles se méfient. Elles ne savent pas de quoi je suis capable, mais envisagent le pire. Dès qu’elles voient mon œil, celui qui est sorti de son orbite, se poser sur elles, elles s’effarouchent et crient : « François ! ». Je me marre, et si j’ai la chance d’en chopper une, je lui fais mal, j’aime ça et du coup, moi, j’ai moins mal au crâne.



Bonne journée à toutes et tous
Une journée comme une autre
Une journée tranquille, cool
Un petit tour de marché même pas
j'ai à faire ce matin, alors pas de bavardages
et puis il y a du vent et j'en ai en horreur.





avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Le Gamin d'Etupes le Mar 10 Mai 2016 - 6:49


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un tableau extraordinaire.
On passerait des heures à  cliquer sur chaque personnage pour mieux le connaître..
En positionnant le curseur sur le personnage vous allez voir apparaître son nom
Mais en double cliquant dessus vous allez directement sur Wikipédia pour y lire la biographie du personnage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Bravo à l'auteur de ce tableau ! ! !

******************************
Avec mes compliments et cordiales salutations
***********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Invité, très heureux de te voir !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1445
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 83
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Opaline le Mar 10 Mai 2016 - 8:39

Bonjour les ami(e)s
Merci à Jean pour ce magnifique tableau où se côtoient Van Gogh, Nietzsche et Napoléon. Malheureusement je n'ai relevé que trois femmes : Marie Curie, Shirley Temple et la reine Elizabeth.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

******************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coucou Invité, contente de te voir !
avatar
Opaline
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 05/07/2012
Localisation : Provence

http://amities-francophones.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bonjours et contacts journaliers du Mois de Mai 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum