La méthode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La méthode

Message par Le Gamin d'Etupes le Mer 16 Mar 2016 - 17:25


J’observe les tribulations actuelles sur « la loi travail ». Et le moins que l’on puisse dire c’est que, si j’étais arbitre, je décernerais un carton rouge au Gouvernement !
Ancien Chef du Personnel de l’usine mécanique de Sochaux, j’étais familiarisé avec le Code du travail. C’est la raison qui a présidé au choix par mon groupe au Sénat de me demander de siéger à la Commission des Affaires Sociales dont j’ai été l’un de ses Vice-présidents.

Mes collègues de cette Commission –toutes tendances confondues- m’ont, par un vote, confié de nombreux rapports en lien avec le travail : la suppression administrative de licenciement et la loi sur les 35h pour n’en citer que deux sur des dizaines dont j’ai eu la charge en tant que Rapporteur !

Ce passé me permet de porter un jugement sur la méthode. D’abord sur le choix de la personnalité du Ministre en charge de ce difficile dossier. Je ne mets pas en doute ses qualités personnelles et sa volonté. Je ne la connais pas.

Mais à mon humble avis, on l’a envoyée au casse-pipe. Son éternel sourire ne suffit pas à combler ses insuffisances que je suppose sur la question. Le droit du travail est un droit complexe dont il faut au moins maîtriser les bases sur un poste de cette importance.

D’autant –et c’est là le pire- que le Gouvernement a tout fait à l’envers. Il a présenté un paquet tout ficelé en apparence, sans concertation, sans avoir pris l’attache des partenaires sociaux. Tous, des parlementaires aux organisations syndicales, ont donné l’impression de le découvrir. Il s’en est suivi un mécontentement général, de défilés importants, des grèves, des revendications exagérées et une méfiance qui, quoique fassent le Président de la République et le Premier Ministre, sera difficile à juguler. Je ne m’exprime pas sur le fonds de la loi mais sur la méthode outrancière qui a été utilisée et insultante qui visait à réduite les auteurs à des rôles de serviteurs ou de chambre d’enregistrement.

On ne gagne jamais à ce jeu-là dans une démocratie qui se respecte. Et je pense que même dénaturé, ce projet de loi ne servira pas la cause qu’il s’était fixée. D’ailleurs les premières voix s’élèvent déjà pour dire que ceux qui ont le plus perdu dans cette nouvelle mouture de la loi sont les patrons de PME et les chômeurs…………. !
avatar
Le Gamin d'Etupes

Messages : 1350
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 82
Localisation : F.25460 Etupes

http://papyroutier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum